Pourquoi observer la façon dont une personne se comporte (objets, animaux) ? #discernement

Pourquoi observer la façon dont une personne se comporte (objets, animaux) ? #discernement

Il est charmant et me traite comme une princesse. Pourtant, selon lui, ses employés l’énervent tellement qu’il en vient à jeter son téléphone par terre. Vraiment ?

Peut-être qu’observer la façon dont l’homme que l’on commence à aimer se comporte peut nous éclairer sur sa nature. Il en faut pour tous les goûts bien sûr. Si j’aime les hommes calmes et posés, il m’appartient d’identifier la façon dont l’homme parle au serveur dans un café, dont il traite les animaux, dont il parle de son ex, dont il interagit avec des enfants. L’objectif est de passer outre ce joli masque de séduction pour arriver à l’authenticité d’une personne. Sans jugement, mais avec discernement et responsabilité.

 

Publicités

Quelle est la plus belle façon de parler de son #ex ? #divinmasculin

Quelle est la plus belle façon de parler de son #ex ? #divinmasculin

Cet homme arrive à son demi-siècle personnel. Il a vécu dans plusieurs pays et a rencontré beaucoup de monde. Il a l’esprit ouvert et le cœur généreux.

Il m’a confié avec un peu de tristesse qu’il n’a pas réussi à s’unir à une femme qu’il aime, mais avec celle que ses parents avaient choisie pour lui.

Pourtant, il a été marié avant cela. Avec une italienne, une femme magnifique dont il parle avec affection en l’appelant « ma sœur« . Il me dit qu’il a même encore plus de respect pour elle depuis qu’ils ne sont plus ensemble. Ils sont restés en contact et se voient deux fois par an. Son ex, sa sœur, la femme qu’il respecte immensément. Quelle belle illustration du divin masculin.

 

Comment utiliser le vert du #fenouil dans un bon #jusvert ?

Comment utiliser le vert du #fenouil dans un bon #jusvert ?

Le fenouil est bien connu pour favoriser la digestion. Or le vert du fenouil peut également être utilisé. C’est délicieux en jus vert, marié avec des concombres bien rafraîchissants. Et voila encore une belle façon de varier nos jus verts mon amie ma sœur !

 

Comment l’ #attachement aux belles choses m’a rendue anxieuse

Comment l' #attachement aux belles choses m'a rendue anxieuse

J’ai tellement de gratitude car je vis au paradis. Je me sens si heureuse.

Alors que je tape ces mots sur mon clavier, je peux regarder ma fenêtre et savourer ce grand ciel bleu lumineux.

Pourtant quelque chose de mauvais s’est introduit dans mon esprit. L’attachement. Tout d’un coup je me suis inquiétée à l’idée de la possibilité de perte de ce bonheur actuel.

L’attachement m’a rendue insomniaque et finalement incapable d’apprécier pleinement la vie dans mon paradis.

Alors j’ai décidé de lâcher prise. Je fais confiance à l’univers pour continuer à m’offrir de belles choses, ici ou ailleurs.

 

Je suis une #droguée et j’ai peur de manquer

Je suis une #droguée et j'ai peur de manquer

Mon amie ma sœur, même si je ne suis plus boulimique comme avant je me sens encore parfois comme une droguée. Pourquoi ? Car j’ai peur de manquer, de ne pas avoir d’argent pour payer mon loyer et l’école des enfants, de manquer de nourriture, d’avoir faim, d’être toute seule.

Il paraît que lorsque l’on exprime les choses, la honte ne peut pas s’installer…

 

 

 

Comment utiliser les fanes de carottes en #jusvert ?

Comment utiliser les fanes de carottes en #jusvert ?

J’ai appris grâce à Markus Rothkranz que la partie la plus importante pour nous dans les carottes était les fanes !

Le jus des fanes de carottes est un peu amer mais tout à fait buvable, surtout mélangé avec du jus de concombre.

A nous la délicieuse chlorophylle et la bénéfique vitamine C 😉

 

Quels sont tes cycles de 7 ans mon amie ma soeur ? #RudolfSteiner

Quels sont tes cycles de 7 ans mon amie ma soeur ? #RudolfSteiner

Connais-tu le philosophe Rudolf Steiner ?

Un point saillant son oeuvre concerne les cycles de 7 ans que nous pouvons identifier dans notre vie.

Très récemment j’ai remarqué que de 17 à 24 ans, j’ai vécu une vie isolée et triste.

J’étais en proie à des addictions diverses (la boulimie, la codépendance dans les relations).

Puis de 24 ans à 31 ans, j’ai fait l’expérience de la conséquence de tout cela : une vie de souffrance, de déchirures et de stress qui a empoisonné mon corps et mon coeur.

J’ai fuit la relation toxique dans laquelle j’étais empêtrée (par ma faute, je reconnais ma responsabilité) à 31 ans. J’aurai bientôt 38 ans et je sens comme la fin d’un cycle dans ma vie.

As-tu fait l’expérience de tels cycles mon amie ma soeur ?