Série #naissance à domicile : quel est l’état d’esprit le plus favorable pendant le travail ? – épisode 1

Série #naissance à domicile : quel est l'état d'esprit le plus favorable pendant le travail ? - épisode 1 - Claire Samuel

Durant ma grossesse, je travaillais comme assistante juridique dans un cabinet d’avocats à Londres, au bord de la Tamise. Le midi, j’allais me promener sur South Bank. Je m’accoudais sur la barrière donnant sur le fleuve en regardant les vagues. Pendant dix minutes, je visualisais les contractions que j’aurais en observant les vagues. Je visualisais une poupée de chiffon, toute légère, flottant sur la crête des vagues, allant et venant dans l’eau sans effort. Je me préparais à la douleur des contractions. J’entrainais mon esprit à prendre en considération l’impermanence de la douleur.

Plusieurs mois après, lorsque j’ai commencé à avoir des contractions, le soir de l’accouchement, je me suis rappelé la façon dont ma poupée de chiffon imaginaire dansait sur les vagues sans aucun effort. J’ai accouché de mon premier bébé sans péridurale ni épisiotomie.

Laisser un commentaire