Série #naissance à domicile : est-il plus facile d’ #allaiter lorsque l’on #accouche à la maison ? – épisode 9

Série #naissance à domicile : est-il plus facile d'allaiter lorsque l'on #accouche à la maison ? - épisode 9 Claire Samuel

L’allaitement n’a pas été si facile. J’ai eu du mal à réussir à positionner mon nouveau-né correctement au début. Les premiers jours, j’ai frôlé le découragement. Pourtant, j’étais tellement déterminée à allaiter que j’avais commencé à assister aux réunions de l’association La Leche League à partir de mon quatrième mois de grossesse. J’étais entourée de mamans allaitant leur bébé. Cela était exactement ce qu’il me fallait : loin de toute théorie, la pratique et l’exemple d’autres femmes est le plus utile. Au bout d’une semaine de tâtonnements pour positionner mon bébé au mieux et après les premières réunions La Leche League auxquelles j’ai pu assister avec mon bébé cette fois, l’allaitement est devenu une partie naturelle de mon quotidien. L’allaitement a même été grandement facilité par l’apprentissage du portage, car tenir son bébé contre son cœur dans une écharpe de portage permet d’allaiter en tous lieux discrètement. Si accoucher à la maison n’a pas a priori un effet direct sur la facilité ou la difficulté de l’allaitement, ses bénéfices secondaires sont indéniables. Ainsi, pouvoir, dès la première nuit, dormir dans son propre lit, entourée de ses affaires permet à la nouvelle maman de gagner en énergie. Si la vie de la maman est facilitée, alors elle aura l’esprit plus tranquille pour apprendre cet art ancestral qu’est l’allaitement.

Publicités

Laisser un commentaire