Une bonne #maman ou une mauvaise maman ? Se détacher du jugement des autres

Une bonne maman ou une mauvaise maman ? Se détacher du jugement des autres - Claire Samuel

J’avais réussi à fuir la maltraitance et une relation toxique il y avait environ un an. J’habitais dans un studio minuscule avec mes deux enfants. Je travaillais à plein temps et j’étais une maman solo. Les enfants se bagarraient beaucoup et j’étais super stressée, isolée et terrifiée. J’étais en plein dans une procédure judiciaire pénible et absurde.

J’étais épuisée, comme si tout mon corps saignait. J’ai envoyé un sms à une personne en laquelle j’avais confiance, car j’étais en colère envers ma fille pour je ne sais plus quelle raison stupide. J’avais besoin d’une oreille adulte pour apaiser mon angoisse. Au lieu de cela, cette personne a effectué un classement. Depuis ce jour, j’ai incarné pour elle la mauvaise mère. A chaque fois que je dois parler avec cette personne, elle agit comme si je représentais un danger pour ma fille, comme si je ne m’occupais pas bien d’elle. Cela me fait encore de la peine, même si le temps a passé. J’avais confiance en cette personne.

Je l’aimais tellement. Je n’ai jamais pu être appréciée par cette personne. J’étais une mauvaise fille et je suis maintenant une mauvaise mère.

La peine me heurte. La peine me fait tellement mal, toujours mal. Je redeviens boulimique et je ne peux faire cesser mes larmes. J’aime ma fille plus que tout au monde. Pourquoi devrais-je me justifier ainsi ? Encore ? Je dois apprendre à couper les liens qui m’unissent à cette personne. Elle ne vit pas avec moi. Cela est ma décision si je l’invite dans ma vie ou si je la laisse où elle se trouve, dans le jugement et l’amertume. Je n’ai jamais été assez bien pour elle. Je dois l’accepter. Et avancer.

Publicités

Laisser un commentaire