Comment reprendre ses #études en travaillant à plein temps ? Mes 6 précieux conseils

Comment reprendre ses #études en travaillant à plein temps ? Mes 6 précieux conseils Claire Samuel

Une personne m’a demandé des conseils concernant la reprise d’études tout en travaillant à temps complet. Voici mes six meilleurs et précieux conseils pour nous tous.

1. D’abord, le secret de l’organisation réside dans le fait de planifier ses journées car chaque minute compte : chaque soir, listons les activités du lendemain heure par heure. Ainsi tu me dis que tu travailles à temps plein de 8h30 à 16h30, puis tu as cours de 19h à 21h et le samedi de 10h à 14h. Ainsi, tu peux faire la liste de toutes les petites choses de la vie que tu dois faire en plus : appeler ton assurance, faire les courses ou effectuer telle démarche. Tu gagneras ainsi beaucoup de temps le lendemain.

2. Garder son objectif final en tête est important, mais l’essentiel est surtout de se concentrer sur chaque étape du parcours. Ainsi, l’important est de ne pas se sentir submergé par la longueur du cursus. Personnellement, j’ai mis 4 ans à obtenir mon diplôme d’avocat et tu me confies que ta formation durera « 3 ans de bachelier et 2 ans de Master » donc, puisque tu es parti pour plusieurs années, reste vivant pendant ces années, profite des belles choses pendant ces années, célèbre chaque petite victoire intermédiaire. Sois fier de toi tout au long du parcours, cultive les instants de joie et de gratitude car, si reprendre ses études est admirable, il est aussi important de sentir la vie en nous et d’en profiter autour de nous. Chaque petit bonheur est un encouragement sur ce long chemin.

3. Cultive à la fois souplesse et force en ce qui concerne les autres personnes de ton cours/classe : tu me dis que tu es entouré de personnes de ton âge, mais il est parfois possible qu’il existe une grande différence d’âge entre les élèves lorsque l’on reprend ses études. Or cela ne doit pas être un obstacle, au contraire. J’ai passé plusieurs années entourée d’étudiants de 23 ans en moyenne alors que j’en avais 33. J’ai fait un effort de souplesse et cela m’a permis de passer des années riches en apprentissage sur tous les plans (j’ai aussi beaucoup ri et j’en garde un très bon souvenir). Toutefois, pour une raison que j’ignore, je n’ai pas retrouvé cette bonne ambiance en master 2 et c’était difficile à vivre. Sois préparé à cette éventualité, garde en tête que cela est temporaire et n’a rien à voir avec ta valeur. Que cela ne te freine pas dans ta formation car chaque année a le potentiel d’apporter de nouvelles personnes et d’être par conséquent différente.

4. Tu me confies que tu n’es pas particulièrement bien entouré en ce qui concerne ta reprise d’étude ou tout challenge personnel en général et là encore je comprends et cela est très commun. Pourtant, posons-nous la question suivante : pourquoi reprenons-nous nos études ? Car nous voulons construire un meilleur avenir pour nous-mêmes, car nous avons le désir d’évoluer et d’acquérir de nouvelles compétences pour avoir un emploi plus intéressant ? Or, ces objectifs sont passionnants mais difficiles. C’est la raison pour laquelle il est essentiel de bien s’entourer. Nous avons besoin de personnes qui nous tirent vers le haut, que nous admirons, respectons et qui nous inspirent. Plus encore, nous avons surtout besoin de ne pas être en présence de personnes défaitistes, négatives ou qui se comportent en victimes. Par conséquent, j’ai personnellement choisi de me distancer des personnes qui ne me tiraient pas vers le haut et, en effet, cela implique une certaine solitude. Toutefois, sans cette solitude, sans faire de l’espace dans ma vie, je n’aurai pas pu attirer les magnifiques personnes que j’ai rencontrées ensuite. Ainsi, j’ai rencontré deux personnes pendant mes 4 années d’études de droit, nous nous sommes soutenues mutuellement toutes les trois, nous nous sommes encouragées et nous avons partagé des ressources et des astuces. Aujourd’hui l’une est avocate et l’autre est magistrate. Je pars du principe que si je me concentre sur le bien, la réussite et la motivation, j’attirerai à moi des personnes semblables. Il est très courageux de vouloir changer son destin. Félicitations à toi pour ce premier pas et je te souhaite de rencontrer des personnes de valeurs car ensemble, cela est bien connu, nous sommes tous plus forts.

5. Tu me dis que puisque tu enchaînes le travail et les études, il te reste peu de temps libre ensuite donc tu fais peu de sport. D’abord, il est mieux d’en faire peu que pas assez. Ensuite, le sport permet une meilleure oxygénation du cerveau donc d’apprendre plus vite et mieux. C’est la raison pour laquelle j’ai tenté une expérience en master 1 : m’imposer d’aller courir 20 minutes tous les deux jours. Bien entendu, cela voulait dire que j’avais 20 minutes de moins pour réviser mes cours dans la journée. Pourtant le résultat fût : mention très bien à la fin de l’année.

6. « Le plus dur est la solitude » et je partage ton avis. La difficulté des cours n’est pas le plus dur. Je t’encourage à nouer des liens avec des personnes qui te ressemblent. Si cela n’est pas immédiatement possible dans la vraie vie, peut-être que tu peux trouver des groupes d’entraide sur internet. En outre, gardons à l’esprit que la solitude, nécessaire, de ces années de reprise d’études est temporaire. Après mon diplôme, j’ai commencé à travailler et cela m’a fait beaucoup de bien de me trouver à nouveau dans une structure entourée de collègues. Tu peux aussi faire des stages de temps en temps si cela s’imbrique bien dans ton cursus. Même si les stages sont peu ou pas rémunérés, ils peuvent te permettre d’enrichir ton expérience professionnelle, donc ton CV, et d’être au sein d’un groupe de personnes. Si tu n’as que deux heures par semaine à consacrer à une sortie avec des amis, cela est déjà très bien. Personnellement, je ne voyais mes amis que tous les six mois pendant ma période de reprise d’études. Lire des livres et regarder des vidéos motivantes ont compensé ce vide et m’ont permis d’atteindre mon but, malgré le fait d’être une maman solo en charge de deux enfants.

Je te souhaite plein de belles choses. Tu peux être fier de toi, de ta décision et de chaque journée d’effort qui te mène chaque jour plus près de ton objectif.

Publicités

Laisser un commentaire