Merci Teal Swan #reconnaissance et gratitude

Merci Teal Swan #reconnaissance et gratitude Claire Samuel

Mon amie, ma soeur, tu sais à quel point j’ai de la reconnaissance pour Teal Swan et la valeur extraordinaire qu’elle offre au monde. Je parle souvent de sa façon de voir le monde et j’ajoute toujours des liens vers ses vidéos et livres. Il est temps de lui dédier une vidéo entière car elle le mérite vraiment.

Teal Swan incarne l’authenticité et me motive chaque jour à aller vers ce qui me procure le plus de joie, notamment écrire pour toi mon amie, ma soeur. En outre, elle m’a permis de comprendre tellement de choses sur mon passé. Ainsi, je me revois devant ses vidéos youtube les yeux écarquillés en disant tout haut « Waouh ! Je comprends maintenant !« . Ainsi, j’ai notamment pu faire la liaison entre la violence conjugale et le fait d’avoir été élevée par une mère narcissique aux tendances suicidaires.

Teal Swan est une vraie révolutionnaire. Elle veut notamment modifier le système carcéral. Ayant fait des études de droit jusqu’au diplôme d’avocat, cela constitue un thème qui me touche beaucoup. De façon générale, Teal Swan recommande d’aller au fond de la peine pour en sortir. Bien entendu, lis ses livres et écoute ses vidéos directement. Elle se bat contre la façon dont sont soignés les gens par les psychologues / psychiatres aujourd’hui. En effet, il s’agit souvent d’avoir pour but de s’échapper du traumatisme vécu, de ne pas y retourner. Au contraire, c’est en reconnaissant la douleur que l’on peut s’en libérer.

Mon expérience, grâce aux enseignements de Teal Swan, est la suivante.

A 19 ans, j’habitais au 6ème étage d’un immeuble. Bizarrement, je me voyais ouvrir la fenêtre et sauter, de la même façon nonchalante et habituelle avec laquelle je me lave les dents par exemple. J’ai été voir un psy car j’avais peur de sauter par la fenêtre sans m’en rendre compte. J’ai fini par recevoir des prescriptions d’antidépresseurs et je me souviens avoir honte de prendre les mêmes que ma mère. Prendre du Prozac à 20 ans comme sa maman me semblait vraiment un signe d’échec.

Aujourd’hui, aller au fond de la peine signifie pour moi ressentir ce sentiment d’abandon, d’isolation et de solitude. Sa résolution ? Imaginer ma prof de danse lorsque j’avais 10 ans, Catherine, qui a aujourd’hui l’âge de ma mère, comme si elle était ma vraie maman. Je visualise Catherine m’entourant chaleureusement de ses bras et me disant qu’elle est fière de moi. Catherine me félicite pour ce que j’ai accompli et me dit qu’elle a confiance en moi. Elle est tellement fière des projets que je mets en route.

Un immense merci à Teal Swan. Les mots ne sont pas suffisants pour décrire tout le respect et la reconnaissance que j’ai pour elle.

Petite note finale : j’ai pris du Prozac pendant une période assez limitée heureusement. Si tu es sous antidépresseurs, consulte absolument ton médecin / psychiatre avant de modifier ton traitement. Il s’agit de médicaments puissants qui, s’ils doivent être arrêtés, doivent l’être en toute sécurité et souvent très progressivement sous le contrôle d’un médecin.

Autre PS plus joyeux : pouvoir comprendre les vidéos de Teal Swan me semble une bonne motivation pour apprendre l’anglais si tu débutes dans cette langue 😉

Son livre traduit en français s’intitule Après l’enfer, se reconstruire et trouver l’amour de soi.

Après l'enfer, se reconstruire et trouver l'amour de soi teal swan

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s