Faut-il excuser la violence d’une personne qui a souffert ?

Faut-il excuser la violence d'une personne qui a souffert ?

« Elle agit de façon violente car elle a souffert lorsqu’elle était une petite fille« . Bien sûr la compassion est une belle vertu. Toutefois, avoir souffert dans son enfance peut-il excuser la violence d’un adulte envers un enfant ?

Aujourd’hui, ce n’est plus moi mais mon fils qui entend ce discours. J’ai la moutarde qui me monte au nez lorsqu’il me raconte la façon dont on lui apprend que si l’adulte en lequel il a confiance se montre violent envers lui, c’est parce que cet adulte a souffert dans le passé.

Qu'en penses-tu mon amie ma soeur ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.