Pourquoi cela est dur de #quitter son quotidien et ses amis pour se mettre en sécurité ?

Pourquoi cela est dur de #quitter son quotidien et ses amis pour se mettre en sécurité ?

Je ne cesse d’essayer de trouver les mots justes pour décrire à quel point cela peut être difficile pour une femme emmêlée dans une relation toxique de la quitter, surtout si elle a des enfants. Le bourreau avec lequel j’ai vécu m’avait confié qu’il n’aimait pas les enfants (plus exactement qu’il s’en fichait) mais qu’il avait eu l’idée d’en faire pour ne pas que je puisse le quitter. Lorsqu’il a senti le vent tourner, il a insisté pour faire un troisième enfant afin de me prouver qu’il savait « s’occuper d’un enfant« . Je ne suis pas tombée dans ce dernier piège mais dans tous les précédents. Pourquoi ?

Car il est difficile de se rendre compte que la famille dont on a rêvé et que l’on a construit repose sur de la manipulation. Il est choquant d’abandonner brutalement sa famille, ses voisins, son entourage, les gens que l’on côtoie à l’école, pour aller se mettre en sécurité dans un endroit inconnu où il faudra tout recommencer. D’autant plus que se mettre en sécurité signifie que la personne qui nous maltraitait sera encore plus en colère. Je ne me suis jamais sentie en sécurité les premières années. Je rentrais dans mon immeuble par une seconde porte, laquelle me faisait passer par un parking. J’avais tout le temps peur dans les transports.

Mon amie ma sœur, cela fait mal de partir, même si rester est une douleur bien pire. Ce n’est pas une décision que l’on prend le cœur léger. Souvent on veut préserver ses enfants, quitte à souffrir soi-même (quelle erreur mais je l’ai fait).

 

Publicités

Laisser un commentaire