Lorsque la perfection mène à l’échec #dommage

Lorsque la perfection mène à l'échec #dommage

Une de mes amies a tenu bon pendant le master. Elle s’occupait seule de sa fille de 5 ans.

Elle adorait le droit et rêvait d’être avocate depuis qu’elle était enfant.

Elle avait appris le français en Slovaquie avant de venir faire ses études à Paris.

Pourtant, elle voulait tellement bien faire qu’elle s’est toute entière focalisée sur la réussite au master en laissant de côté l’entraînement long et fastidieux pour l’examen du barreau.

Elle ne l’a pas obtenu. Or au lieu de le repasser, elle a abandonné. Elle était si brillante, quel dommage. Sa carrière s’est arrêtée juste avant le barreau car elle voulait réussir parfaitement.

En outre, elle voulait plus que tout aller vivre à Paris (elle habitait au bord de la mer sur la côte ouest de la France). Mais elle voulait faire plaisir aux autres, à sa fille, au père de celui-ci, à ses anciens beaux-parents…. à tous sauf elle.

Finalement, je me rappelle d’un week-end que l’on a passé ensemble au bord de la mer avec nos enfants respectifs. Sa maison était d’ailleurs à son image : belle comme une page de magazine et cela devait lui prendre aussi beaucoup d’énergie.

Mais on était tellement épuisées de fatigue (entre les études et les enfants) que l’on a écourté ce bon moment. Il me reste le goût d’inachevé pour elle, sa vie, sa carrière.

Vouloir être parfaite n’est pas vraiment vivre.

 

 

 

 

Qu'en penses-tu mon amie ma soeur ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.