Le jour où mon fils a vomi après la cantine #pasfaim ou l’intelligence du corps

Le jour où mon fils a vomi après la cantine #pasfaim ou l'intelligence du corps

J’ai eu la chance d’être élevée sans que l’on me force à manger, surtout lorsque j’étais malade. Cela me semble si naturel que je fais la même chose avec mes enfants. En effet, je crois en l’intelligence du corps, qui a besoin de se concentrer sur sa propre réparation et non sur la digestion des aliments, en période de faiblesse, lorsque nous avons la nausée, etc…

A l’école de mon fils l’année dernière à Paris, les enfants ne pouvaient aller jouer le midi que s’ils présentaient leur plateau repas totalement consommé. Logiquement, mon fils a vomi un jour, à 14 heures. Lorsque je suis allée rencontrer la responsable de la cantine, c’était un dialogue de sourds. Elle était persuadée que mon fils allait s’évanouir s’il ne mangeait pas. Le fait d’avoir faim ou pas n’était pas du tout pris en considération.

Qu’en penses-tu mon amie ma sœur ? Bien entendu, chacun voit midi à sa porte alors peace and love et vive les échanges apaisés 🙂

Au sujet de l’éducation hors du moule habituel, je te conseille le livre magnifique Catherine Dumonteil-Kremer intitulé Élever son enfant autrement :

Publicités

Laisser un commentaire