Des violences à la sexualité sacrée pour #renaître mon amie ma soeur

Des violences à la sexualité sacrée pour #renaître mon amie ma soeur

1. C’est un cheminement

Surmonter les violences physiques comme émotionnelles d’ailleurs est le fruit d’un cheminement auquel un temps nécessaire doit être alloué.

Chacune a sa façon de se reconstruire et il n’existe pas une bonne manière. Renaître de ses cendres tel un phénix est une affaire de personnalité et de circonstances, d’opportunités aussi. Ainsi, certaines techniques telles l’EMDR sont utilisées pour le stress post-traumatique avec du succès chez certaines.

J’ai sorti toute ma douleur en écrivant mes larmes. Puis petit à petit, j’ai gravi les échelons de la reconstruction de ma personnalité profonde, de mes goûts, de mon plaisir d’être une femme.

2. Des règles de vie qui structurent

J’adore créer, je suis passionnée, je suis mon coeur autant que possible, mais j’adore avoir des valeurs sur lesquelles aligner chacune de mes actions, autant que possible.

Je considère que les hommes sont des êtres magnifiques et admirables, pas des objets qui servent à me rassurer. Donc je ne les utilise pas.

La sexualité rime avec l’amour réciproque dans ma vie, mais je refuse de porter un jugement sur les valeurs des autres. Si tu as lu mon livre Le noeud de la spirale, tu as compris j’imagine à quel point je suis tolérante envers ceux et celles qui pensent différemment de moi, sans pour autant dévier de mon chemin.

3. La santé et le bonheur

Moyen de sublimer l’amour que l’on porte à un homme, la sexualité est aussi importante que la nourriture vivante, l’air pur et le soleil.

Liée à notre bonne santé générale, elle est un moyen d’honorer l’autre personne.

Les pratiques de continence de certains hommes permettent d’ailleurs de l’envisager sous un angle super respectueux des femmes (voir la vidéo super intéressante d’une conversation entre hommes intitulée « La continence amoureuse, vivre l’amour dans la sublimation de l’orgasme – www.regenere.org« ). Si tu comprends l’anglais, « Sex and Spirituality! Sacred Sensuality and Prana« .

4. Pureté

De la même façon que le jeûne permet de savourer encore plus les aliments, l’abstinence sexuelle permet de profiter bien plus de la sexualité.

Certaines femmes attendent même le mariage avant d’avoir des relations sexuelles et pourquoi pas (en anglais « Why I’m a 32-Year Old Virgin« ).

J’attends de faire l’expérience d’un amour réciproque avant d’avoir des relations sexuelles donc en attendant je préserve mon corps et mon énergie pour l’homme qui partagera la sexualité sacrée.

Si tu comprends l’anglais, voici les livres de deux femmes dont j’apprécie beaucoup le message : « Slow Sex: The Art and Craft of the Female Orgasm » de Nicole Daedone et « Ecstasy is Necessary: A Practical Guide » de Barbara Carrellas.

Qu'en penses-tu mon amie ma soeur ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.