Je ne comprends rien aux hommes #confession

Je ne comprends rien aux hommes #confession

Comme dans le film Le grand bleu lorsque Jacques pose ses baskets sur le piano d’Enzo en demandant des conseils sur les femmes, j’ai l’impression d’avoir besoin de conseils sur les hommes. Pas de l’extérieur, mais en analysant les choses et en suivant mon intuition un peu plus.

Dans la dernière ligne directe de Franck Lopvet (en deux parties : ici puis ), j’ai été touchée par la simplicité et la vérité du secret d’une relation stable selon Franck.

Il s’agit simplement de profiter d’être ensemble, pleinement, même si la relation ne doit durer que cinq minutes. Si elle dure un quart d’heure de plus, alors on peut encore se réjouir. On profite du moment ensemble sans faire des plans sur la comète en quelque sorte.

J’ai trouvé cela très beau et j’ai l’impression que je fais malheureusement tout le contraire. J’ai du mal à m’empêcher de faire des plans sur le futur et je suis consciente que cela peut gâcher une relation.

Dans la même veine, une élève me racontait qu’elle a commencé par être dans une relation non sérieuse avec un homme. Elle a eu un grave accident et il s’est occupé d’elle. Ils vont maintenant se marier.

En même temps, je crains d’entrer dans une relation qui n’aurait aucun avenir. Je considère la sexualité sacrée donc fondée sur la confiance mutuelle qui naît d’un minimum d’engagement. A la fidélité par exemple.

Dans la conférence génialissime (en anglais) de Christiane Northrup, elle explique qu’il existe des points de réflexologie dans le vagin, dont un relié au coeur. Elle conseille donc aux femmes de bien choisir celui avec lequel elles auront des relations, car se détacher d’un homme que l’on a aimé et qui est ainsi relié à notre coeur deviendra plus dur que de se sevrer de la cocaïne.

En outre, j’avoue que j’apprécie énormément les hommes qui ont le courage de faire le premier pas. Sinon ça m’énerve ! Je trouve que faire le premier pas est très masculin et un signe de force qui fait que je me sens vraiment aimée.

En même temps, je crains de me retrouver dans la situation de proie, ciblée par un homme violent.

De plus, j’ai parfois l’impression que les hommes ne se rendent pas compte lorsque je les aime puisque je n’initie pas les choses.

Bref, je ne comprends rien. Mais ça viendra 😉

Qu'en penses-tu mon amie ma soeur ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.