Aller au fond de la #peine ou introspection et compulsions #addictions

Aller au fond de la #peine ou introspection et compulsions #addictions

En ce moment je fais plein de crises de boulimie, alors que cela ne m’était pas arrivé depuis au moins 10 ans.

Que se passe-t-il ? Je suis en train de regarder ma douleur bien en face et ça fait mal.

Je suis consciente que la boulimie n’est qu’un évitement au même titre que l’alcool.

J’essaie de trouver ce qui fait si mal. Cet homme qui m’a quittée ? Même pas.

Il n’a fait qu’appuyer là où cela faisait déjà mal : la peur d’être aimée puis quittée. C’est exactement ce qui s’est passé.

C’était ma plus grande peur et cela est arrivé.

Je suis encore vivante, je vais m’en remettre.

Qu’y a-t-il en dessous de cette peine ?

La culpabilité et l’impression de ne pas mériter l’amour ni le bonheur, d’avoir été une mauvaise enfant lorsque j’étais petite fille, de n’avoir pas été assez bien en général.

Je me dis maintenant que c’est une grande étape de regarder la douleur en face au lieu de m’anesthésier complètement.

Chaque jour je peux choisir de nouveau.

Comme le dit Teal Swan dans sa vidéo sur l’alcoolisme, je peux sentir le chagrin et choisir d’être souple, accueillante, ouverte, au lieu d’être tendue et en résistance.

Je peux également choisir de ne pas être boulimique, arrêter de saboter ma vie et être ouverte à la beauté et à l’amour (toujours présent mais parfois on ne le voit pas… voir la revue du livre Soufi mon amour à ce sujet).

 

Publicités

Laisser un commentaire