Il m’aime mais pas moi que faire ?

Il m’aime mais pas moi que faire ?
Il m’aime mais pas moi que faire ?

Un homme t’aime d’amour et tu te sens super mal car toi tu l’aimes d’amitié ?

Je réponds aujourd’hui à la question d’Annick, femme membre de notre belle communauté mon amie ma soeur : “Coucou Claire. Je viens de regarder à nouveau une de tes anciennes vidéos qui parle tout particulièrement à ma fille de 15 ans qui a perdu son meilleur ami car il était amoureux d’elle mais malheureusement ce n’est pas réciproque. Elle a essayé et même à cru être aussi attirée par lui. Mais elle a dû avouer, autant à elle qu’à lui, qu’elle n’éprouvait que de l’amitié pour lui. Elle est terriblement triste. Comment peut-elle se consoler ? Merci beaucoup Claire pour ton aide. Je suis très triste de la voir comme cela. Je suis certaine que tu trouveras les mots qui me manques.

Annick, quelle question importante car elle est relié à l’authenticité. La question est : faut-il mieux éviter de faire de la peine ou bien faut-il dire les choses franchement mais avec bienveillance ? Personnellement, je fais vraiment de mon mieux pour ne pas heurter les sentiments des gens que j’aime, mais je fais passer la vérité en priorité. Rien n’est pire que les non-dits, les ambiguïtés et les espoirs déçus qui gâchent la vie.

Je vais te parler de trois hommes importants dans ma vie.

Le premier est S. Je suis bien consciente que S. m’aime d’amour depuis toujours. On se connaît par coeur et on a grandi une partie de notre vie très proches l’un de l’autre. Je sais qu’il m’aime mais jamais je ne lui ai donné de faux espoirs car ce n’est pas réciproque. Il est mon ami, mon frère, celui qui me connaît plus que quiconque, celui auquel je peux tout raconter. Etre claire avec lui est ce qui lui a permis d’avancer dans sa vie et d’être dans des relations saines avec ses amoureuses successives. Il a eu de la peine, mais mon authenticité lui a permis de garder une relation d’amitié avec moi et d’avoir des relations amoureuses à côté. Je sais qu’il m’aime, il sait que je sais, mais il est conscient aussi que je prends soin de son coeur avec la plus extrême gentillesse. Donc il avance, il fait sa vie et ne souffre pas quand on se voit.

Le second homme qui compte est N. Pour moi, N. était avant tout un ami. Il était dans ma vie comme une évidence. On avait tellement de points communs que la relation était fluide, facile, essentielle. C’était un ami d’amitié, mais la vie sans lui n’était même pas concevable. Je crois que l’on s’admirait beaucoup mutuellement. Et puis progressivement, je l’ai vu autrement à partir du moment où il a évoqué l’idée que l’on soit ensemble plus que des amis. Après, tu me connais je ne fais pas les choses à moitié. Donc je suis vraiment tombée amoureuse de lui, genre vraie relation. Pour l’éternité peut-être pas malheureusement, mais au moins à durée indéterminée. Je ne sais pas pourquoi il a tout arrêté d’un coup mais apparemment certaines obligations extérieures passaient avant son amour pour moi. Franchement, ça fait super mal lorsqu’une personne qu’on aime d’amour nous dit “je t’aime beaucoup”. C’est la pire chose n’est-ce pas ? Sincèrement j’ai mis pas mal de temps à m’en remettre. S’il m’appelle demain, je ne suis pas sûre de décrocher car cela me ferait trop mal de le voir avancer alors que je l’aimais tant, se marier, etc… J’ai tiré un trait bien sûr (et me suis rendue compte qu’on était pas si compatibles) mais il y a une différence entre être heureuse pour quelqu’un à distance et regarder ses photos de mariage. La leçon ? Etre claire dès le début. Amour ? Amitié ? Amour comme ça vite fait ? Amour intense illimité ? La vie est suffisamment difficile, donc si on peut éviter de faire de la peine à quelqu’un, faisons-le. Ayons ce courage, ces c*******, ces ovaires.

Le troisième homme est Y. Je connais bien Y. et depuis longtemps. Nous sommes amis. Pourtant j’ai l’impression de sentir qu’il est attiré par moi plus qu’un ami. Il n’a pas vraiment de vraie relation amoureuse à côté. Plus on se voit, plus j’ai l’impression que cela retarde d’autant le fait qu’il tombe amoureux d’une fille. Plus on se voit, plus j’ai l’impression que je lui inflige le supplice de Tantale. Alors j’ai préféré ne plus le voir comme avant, car j’ai mal de le voir avoir mal. Je ne veux pas le faire souffrir et l’empêcher d’avancer. Je n’ai pas de solution. Je suis très triste. S’il m’appelle demain je décrocherai le téléphone bien sûr. Mais plus rien n’est comme avant. Dans ce cas, la peine de ne pas pouvoir être avec moi a pris le dessus. On ne peut pas être amis.

En bref, je dirais à ta fille de penser à N. Ce n’est pas qu’elle a fait une erreur en disant la vérité, mais que cette authenticité parfois rend impossible le fait de se voiler la face, faire semblant que tout est comme avant. Enfin, dis à ta fille de garder espoir. Un jour peut-être, il rencontrera une fille et renouera avec elle, en toute amitié.

Je suis obsédée par dire les choses telles qu’elles sont. Évidemment de la diplomatie permet d’arrondir les angles. Pourtant, cette soif inépuisable d’authenticité me pousse à adorer les gens très cash, qui sont peut-être un peu brut sans le vouloir, mais qui ont le courage de dire les choses quand elles sont difficiles à dire.

Pour la petite histoire, deux de ces hommes chers à mon coeur ont lu mon livre Le noeud de la spirale. Ils savent presque tout de moi et c’est pour cela que je les aime autant. Car il n’y a rien à cacher. La vérité libère. La simplicité rend la vie plus facile.

Qu'en penses-tu mon amie ma soeur ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.