Donner mon opinion ?

Donner mon opinion ?
Donner mon opinion ?

J’ai reçu un message intéressant

C’est dommage que vous vous adressiez seulement à vos amies, vos sœurs. J’aurais voulu faire partie de ces gens là, me sentir inclu. Dites-moi, que pensez vous de l’homosexualité ? Allez vous faire une vidéo à ce sujet en ce mois de juin (pride month)?”.

Je prends le temps de répondre à cet email car il est bienveillant et n’est pas le message typique des forceurs qui ne comprennent pas comment je peux oser parler aux femmes uniquement. Je leur ai dédié une vidéo comme cela je n’ai pas à me répéter à chaque fois “Pourquoi ne parler qu’aux femmes si j’adore les hommes ? mission”. En gros, si une personne fait une chaîne dédiée à la pêche, je ne vais pas l’embêter parce qu’elle ne parle pas de la chasse. Si c’est une vidéo spécialisée sur le soin des cheveux crépus, je ne vais pas insulter la personne parce qu’elle ne parle jamais des cheveux lisses, tu comprends ? Et puis, je t’avoue que parfois le ton des messages que je reçois ne mérite pas une réponse. Donc je ne réponds pas. Limites mon amie ma soeur, tout est question de limites.

Enfin, entre nous, j’ai plein d’hommes qui communiquent avec moi sans se sentir offusqués par “mon amie ma soeur”. J’ai reçu des messages magnifiques d’hommes intelligents qui comprenaient tout à fait le sens de ma démarche et s’excusaient même d’être entrés dans un espace “pour les femmes”. La façon de réagir quand on est un homme devant une femme qui parle aux femmes est aussi une question de respect, de confiance en soi et d’éducation.

Donc ce message est différent

J’ai envie de répondre même si je ne suis pas sûre de trouver les bons mots. Alors j’ai besoin de ton retour mon amie ma soeur. Je ne suis pas là pour répondre à des ordres évidemment. Certaines femmes voudraient que je parle aux hommes, tandis que d’autres apprécient le côté “entre femmes” de la chaîne. Bien sûr, cela est très noble de vouloir inclure tout le monde. Sauf que quand j’enregistre une vidéo, je te vois mon amie ma soeur. Je le fais pour toi. Je connais les habituées, je reconnais les avatars, on se parle dans les directs depuis parfois plusieurs années. On pourrait d’ailleurs imaginer faire un cercle de femmes en vrai un jour.

Or sincèrement, je ne me sentirais pas à l’aise de commencer à parler des règles, des hormones féminines et de leur influence sur ce que je mange etc, s’il y avait des hommes dans le groupe. Il faudrait leur expliquer certaines choses sur le cycle féminin et c’est super de le faire, sauf que ce n’est pas mon job maintenant. Certaines personnes le font très bien.

Je t’avoue aussi que jamais je n’aurais pensé recevoir de la haine pour la simple raison que j’ose ne parler qu’aux femmes. Je me dis que j’appuie sur quelque chose en faisant cela. Du coup, cela devient encore plus important de le faire. Prenons un exemple qui vaut ce qu’il vaut, on est d’accord, c’est pour la démonstration. L’homme qui fait une chaîne spéciale testostérone ne va pas se faire incendier si dans ses vidéos il dit “mec, mon gars” à chaque phrase, n’est-ce pas ? Alors pourquoi cela dérange que je m’adresse aux femmes ? Donc c’est clair que je ne changerai pas cela. Je ne suis pas là pour être la gentille fifille, faire plaisir à tout le monde, répondre à toute personne qui le demanderait, ou me comporter comme un service public.

Que penser de l’homosexualité ?

Au-delà de ces relents de patriarcat mal placé, quelle est mon opinion sur l’homosexualité ? La réponse est : on s’en fiche ! Mon opinion n’a aucune importance. Un peu extrême tu vas me dire ? Ecoute, si je partage des choses avec toi, c’est pour t’aider car j’ai une dette à rembourser. Je ne suis qu’un vecteur. Des femmes m’ont aidée en partageant leur histoire et leur expérience en vidéo et dans des livres. Elles ont changé ma vie. Je les remercie en apportant ma pierre à l’édifice, en partageant avec toi. Mais mon opinion n’est pas du tout importante, ce qui compte est ce que je peux humblement t’apporter dans mes partages.

Mon amie ma soeur, peut-être que j’ai tort et que je me trompe. Je suis un être humain qui avance sur son chemin et qui n’a pas toutes les clés. J’apprendrai toute ma vie. Donc je te remercie par avance de ta bienveillance. Je fais ce qui me semble le plus juste avec ce que je sais aujourd’hui. Merci.

Avoir une tribune publique

J’ai trois sites internet, chaînes youtube, instagram, tik tok etc, donc oui, j’ai une tribune. C’est pour cela qu’au lieu de te donner juste mon opinion (encore une fois, on s’en fiche), je souhaite partager le compte d’une femme qui je trouve parle très bien de la question LGBT : Laura Fruit Fairy. J’aime qu’elle ne se définisse pas comme hétéro ou homo. Elle a un coeur, elle aime.

Récemment dans mes stories insta j’ai écrit : “Tu aimes un homme ou une femme, quelle que soit sa couleur de peau, si ton coeur est pur c’est tout ce qui compte”. L’orientation sexuelle d’une personne ne constitue pas le critère qui va faire que je vais la mettre dans une case ou une autre. Chacun a sa préférence et elle peut même changer avec le temps. Le plus important est d’être honnête et clair envers soi et les autres. J’ai le plus grand respect pour toutes les personnes de la communauté LGBT tout simplement car elles sont des personnes en tout point égales aux autres. Je ne vois pas en quoi l’orientation sexuelle devrait changer le regard que l’on a sur une personne. C’est comme la nuance de la couleur de peau d’une personne. Cela ne devrait jamais entrer en ligne de compte pour évaluer ou juger une personne.

Réagir à l’intolérance

Après, très clairement, je ne supporte pas le manque de respect envers les personnes de la communauté LGBT ou envers les personnes de telle ou telle couleur de peau / pays d’origine / religion, etc. Je bloque les commentaires haineux. D’ailleurs si tu remarques que j’en ai oublié un, dis-le moi.

Si dans mon entourage, une personne fait une mauvaise blague sur ceux qui ont telle orientation sexuelle ou telle couleur de peau, c’est fini. Je suis super bon public pour les blagues, mais les blagues homophobes, racistes et dans ce style ne me font absolument pas rire. Elles me font vomir. Je mettrai une distance permanente avec une personne de mon entourage si elle choisit le camp de l’intolérance et de l’irrespect. C’est une façon de faire le tri dans mes proches. Je considère que l’on appartient tous à la famille des humains, point.

Qu'en penses-tu mon amie ma soeur ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.