Direct 122 – Comment surmonter la tristesse

Le direct du jeudi Cercle de femmes de Claire Samuel en français chaque semaine
Le direct du jeudi Cercle de femmes de Claire Samuel en français chaque semaine

Surmonter la tristesse

J’ai reçu un message de Julie que je te le lis avec son autorisation : “Ma chère Claire, as-tu déjà parlé de la tristesse ou abordé cet état d’une façon ou d’une autre ? Je souffre de tristesse depuis longtemps déjà mais avec l’alimentation crue j’avais réussi à me sortir de ça. Depuis le début de cette crise je suis retombée dans un état de tristesse permanente je me sens distante de tout je n’ai plus d’appétit plus d’intérêt, je me sens vide je n’arrive pas à m’en sortir je ressens beaucoup de peine, je ressens l’exil le manque d’enthousiasme et de motivation. Je rêve énormément la nuit mais je me réveille toujours triste. Est-ce que tu aurais quelque chose à me recommander qui pourrait m’aider je t’embrasse fort et je te remercie de tout cœur”.

Déjà je pense que la situation actuelle est très particulière donc je pense que la première chose à faire est mesurer son ampleur, même si chaque personne la vit différemment. Je pense que c’est dur pour tout le monde, pour des raisons différentes.

Des niveaux de conscience

Or je vois plusieurs niveaux d’être du plus bas au plus haut : le sentiment d’impuissance, la peur (beaucoup de personnes sont aujourd’hui dans la peur ce qui est une catastrophe car on prend de très mauvaises décisions quand on est dans la peur), après un niveau au-dessus quand on réalise un peu plus ce qu’il se passe et qu’on a un peu plus de discernement on peut facilement tomber dans la tristesse, ensuite si on augmente un peu en vibration elle peut se transformer en colère.

Donc je pense que la tristesse que tu ressens est normale mais si on reste coincées dans dans un niveau bas comme ça il faut trouver une solution mon amie ma soeur.

La gratitude

Par exemple ça pourrait être la gratitude. De façon très physique, quand j’ai très mal quelque part (et je te le dis parce que y’a pas très longtemps j’ai été très malade avec des maux de tête qui me faisait pleurer de douleur) je me concentre sur mes doigts parce que dans mes doigts je n’ai pas mal. Cela peut aider parfois de cultiver la gratitude pour les petites choses qui sont aujourd’hui dans notre vie. Etant donné l’ampleur de ce qu’on vit en ce moment à une échelle planétaire, cela peut être bien de revenir au niveau micro : de voir aujourd’hui dans ma vie ce qui va bien. Par exemple, aujourd’hui j’ai des fruits et légumes frais, je peux me faire un jus aujourd’hui, j’ai une personne autour de moi que j’aime… A propos de la gratitude, je recommande de suivre une femme que j’admire énormément : Tabitha Brown, sur tous les réseaux sociaux. Elle parle de la gratitude pour le simple fait que nous respirons mon amie ma soeur.

Lâcher prise

Puis je vais te faire une confidence. Alors tu sais que cela fait des années et des années que je ne lis plus les médias de masse ou traditionnels. Je t’avoue que j’ai même abandonné les médias éclairés et avec un peu plus de discernement mon amie ma soeur, car j’ai senti l’anxiété grimper dans mon coeur même en lisant des médias intelligents.

Donc je laisser tomber tout ce qui me fait déprimer pour le moment. Car si je commence à être déprimée, me sentir impuissante face à ce qui se passe, alors je serai bonne à rien, je ne serai pas présente pour mes enfants, je ne pas pourrai pas être là pour moi, pour prendre soin de moi. Tu sais, on ne peut pas convaincre les autres d’ouvrir les yeux car si des personnes sont dans la peur cela ne sert à rien. Il y a plein de ressources qui existent donc maintenant la seule chose que l’on peut faire aujourd’hui c’est d’être une lumière, vivre une vie saine, être un exemple, être au service des personnes qui auraient besoin de nous, cultiver la vie en nous, la gratitude, la joie. Je pense qu’on est arrivées au moment où c’est ça qui compte : vraiment prendre soin de nous pour prendre soin des autres si les autres ont besoin de nous ensuite. On ne peut pas porter tout sur nos épaules.

Deux options

Quelle est la l’alternative ? C’est un peu comme quand le confinement a été décrété. Quelle est l’alternative ? Je déprime je fais que manger ou j’essaie de voir ce que je peux faire dans cette situation de contrainte, par exemple faire du sport chez moi. Dans cette situation pleine de contraintes et d’injustices, qu’est-ce que je peux faire pour conserver une qualité de vie parce que le but de la vie ça. Teal Swan dit que ce n’est pas la survie qui compte mais la qualité de la vie. Comment est-ce que je peux faire malgré tout ce qui se passe à l’extérieur pour cultiver une bonne qualité de vie au niveau micro ?

Or il y a quelque chose de magnifique qui se passe lorsque l’on fait ça pour sa propre vie car on se rend compte que c’est en réalité la seule façon d’être au service des autres.

Prendre soin de son corps physique

Enfin, oui la tristesse elle peut être surmonté et le dernier élément est le mouvement. Louis Yagera en parle magnifiquement dans le premier point de sa vidéo “3 clés pour le développement spirituel”. Dernièrement j’avais j’avais mis en story sur IG une idée : si tu es triste là plutôt que ce soit des larmes qui coulent sur ton visage, fais que ça soit des gouttes de transpiration. Tu sais, j’ai fait un burn-out et même avant j’étais vraiment très fatiguée, même si j’avais une hygiène de vie plutôt saine à part le sommeil, donc cela m’a pris beaucoup beaucoup de temps pour retrouver la force physique. Je sais que je ne suis pas encore à mon niveau de forme, mais quand même je fais beaucoup beaucoup plus de sport qu’avant. Je transpire vraiment et je vois une différence au niveau de mon état mental. Vraiment mon amie ma soeur, je t’encourage contre la tristesse à faire du sport, à faire de la danse ou tout autre activité qui bouge bien. J’ai déjà recommandé une vidéo de Nicole Steen “30-Minute Cardio Latin Dance Workout” que j’adore : trente minutes de cardio avec des danses latines.

Concentres toi là-dessus, sur des choses très physiques, ça peut paraître superficiel, mais au contraire et c’est grâce au physique que l’on accède au spirituel. Il existe une magie dans cette union entre le corps et l’esprit, parce que l’esprit peut avoir une grande influence sur le corps et le corps peut avoir une grande influence sur l’esprit, donc vraiment travaillons cette union au maximum.

L’intestin et le cerveau

L’intestin étant un second cerveau, serait-il possible de faire un petit nettoyage, peut-être carrément une irrigation du colon ou quelques lavements, voire une petite cure de jus verts très détox et de lactofermentations ou quelque chose comme ça pour remettre les intestins en marche. 

Vitamine D

Prendre le soleil est super important pour moi, même si je ne fais jamais la crêpe toute la journée sur la plage. Cela fait des années que je ne mets plus de crème solaire car quand tu te nourris bien et que tu t’exposes modérément au soleil c’est magique.

Le sentiment d’exil

Le sentiment d’être seule est exacerbé en ce moment et je le comprend tout à fait. Comment peut-on puiser dans notre créativité pour réinventer des liens avec les autres ? Comment cultiver ce lien vital avec les êtres qui nous sont chers malgré les contraintes actuelles ? Je fais un effort conscient pour passer el plus de temps possible avec des amis lorsque cela est possible car j’ai de la gratitude de pouvoir le faire. Je pense à toi si ta famille est loin. Tu trouveras un moyen, bancal, loin d’être idéal, mais un moyen qui existe pour cultiver ce lien si précieux.

Recette de sauce salade saine

La sauce salade qui accompagnera des courgettes râpées avec du radis blanc et du concombre est tomates, une poire, curcuma, gingembre, ail, oignon, sel, poivre, tahini une cuillère à soupe et du thym frais.

Qu'en penses-tu mon amie ma soeur ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.