D’une leçon de conduite de se réapproprier notre #lumière

D'une leçon de conduite de se réapproprier notre #lumière

J’ai obtenu mon permis de conduire il y a huit ans et je n’ai jamais conduit, surtout par peur. Puisque je souhaite avoir la liberté d’aller facilement où j’ai envie lorsque j’habiterai dans le sud, j’ai décidé de prendre des leçons de conduite pour reprendre confiance en moi et vérifier si je savais toujours le faire. A l’époque j’avais eu mon permis du premier coup.

Le moniteur d’auto-école m’a prévenue : souvent il faut une dizaine d’heures pour se remettre dans le bain de la conduite. La première heure nous avons beaucoup roulé le long de la mer, pour tester la cinquième vitesse notamment. La seconde heure nous nous sommes concentrés sur le centre-ville et les manœuvres, créneaux et autres.

Le verdict ? Il a dit que je conduisais super bien et que je n’avais pas besoin d’heures de conduite supplémentaires.

Je ne m’y attendais pas. Je suis super heureuse. C’était drôle car ma fille était assise à l’arrière avec mon papa de Tunisie pendant les leçons. Elle était très impressionnée de découvrir que sa maman savait conduire (et bien !) ! Cette petite anecdote a pour but de t’encourager à te réapproprier ton pouvoir personnel mon amie ma sœur.

 

 

Publicités

Je veux pas être une bobonne ! – Série Enfants et féminité Ep. 3

Je veux pas être une bobonne ! - Série Enfants et féminité Ep. 3

J’étais invitée par cet homme un jour, pour la première fois. Je portais une robe magnifique rose poudré. Je me souviens même du café dans le nord de Paris et de la grande statue au pied des escaliers en colimaçon.

Je pensais que j’étais amoureuse de cet homme, jusqu’à ce qu’il me dise : « Je te vois comme la mère de mes enfants« . Aie. Une mère? Pourquoi pas une épouse avant cela ? Une femme tout simplement ? Belle et sensuelle avant d’être nourrissante et apaisante pour des enfants ?

Je n’ai jamais réussi à vraiment rallumer l’étincelle pour lui. Peut être que j’ai eu tort ou que j’ai manqué une belle chose. Je ne le pense plus du tout. Tout ce qui est fait pour moi est attiré par moi de toute façon, comme l’explique si bien @nataliethebeliever sur Instagram.

Mon erreur fût de penser que je n’étais pas assez en tant que femme, d’imaginer que ma valeur en tant qu’être humain serait améliorée par le fait d’enfanter.

Quelques années ensuite, la tâche fût aisée pour le manipulateur de me convaincre que je serais une meilleure personne si j’avais des enfants.

Aujourd’hui j’ai deux magnifiques enfants que j’adore et je n’ai plus de peine pour ce qui s’est passé.

Toutefois, je ne veux pas être une bobonne. J’ai toujours rêvé d’être vraiment appréciée en tant que femme.

Ma vie de maman qui travaille en élevant ses enfants seule me fait facilement glisser vers des tenues de bobonne, des joggings et des vieilles baskets pour faire le ménage et le jardin.

Peut être est-ce la raison pour laquelle j’avais les larmes aux yeux lorsqu’une voisine m’a offert des vêtements trop petits pour elle. Me voilà redevenue femme, toute de blanc vêtue comme j’aime, devant l’immense miroir de ma salle de bain. J’ai envoyé des photos à cette femme. J’étais si reconnaissante.

En outre, je suis consciente qu’en désirant être une femme selon ma définition personnelle, je suis également une meilleure maman pour mes enfants en définitive.

 

La leçon qu’être mère m’a apprise #contrôle – Série Enfants et féminité Ep. 2

La leçon qu'être mère m'a apprise #contrôle - Série Enfants et féminité Ep. 2

Il est impossible d’être une maman en voulant contrôler les choses. C’est tout. C’est juste impossible.

Mes enfants m’ont appris ce que des maîtres spirituels enseignent dans des ashrams en Inde : le lâcher-prise 😉

Je recommande vivement la lecture du livre L’adolescence autrement de Catherine Dumonteil-Kremer.

Choisir de promouvoir plutôt que de se battre contre

#Choisir de promouvoir ce qui compte plutôt que de se battre contre

Parce que notre énergie est précieuse, peut-être pourrions-nous l’utiliser dans le but de promouvoir les causes qui sont chères à notre cœur, plutôt que de se battre contre ceux qui nous offensent.

Je ne reviendrai pas sur la loi qui a été prise aux Etats-Unis par 25 hommes pour empêcher les femmes violées d’avorter. A la place je partage avec toi mon amie ma sœur les noms, livres et chaînes YouTube de 25 hommes que j’admire :

1. Tom Bilyeu

2. Joe Dispenza

3. Jay Shetty

4. Eckhart Tolle

5. Tony Robbins

6. Dan The Life Regenerator

7. Markus Rothkranz

8. David Wolfe

9. Preston Smiles

10. Michael Sandler

11. Roberto Blake

12. Ed Mylett

13. Lee Harris

14. Russell Brand

15. Yuval Noah Harari

16. Dr Habib Sadeghi

17. Seth Godin

18. Tim Ferriss

19. Brendon Burchard

20. Thierry Casasnovas

21. Jacques Salomé

22. Franck Lopvet

23. Gregory Mutumbo

24. Christophe André

25. Les hommes qui font partie de ma vie privée et que je ne peux pas nommer mais que j’aime plus que tous les autres

De la paix et des femmes ou guerre et intégration du genre pour construire la paix

De la paix et des femmes ou guerre et intégration du genre pour construire la paix

Qu’est-ce que l’intégration du genre ? Cela signifie qu’en prenant en considération la place et le rôle des femmes, la paix a statistiquement beaucoup plus de chances d’être durable après un conflit armé.

En outre, j’ai envie aujourd’hui d’évoquer les conséquences invisibles de la guerre pour les femmes, dont une de mes élèves me parle en cours de français. Par exemple, le taux de violence conjugale est souvent en hausse dans les zones de guerre tandis que beaucoup de femmes se retrouvent complètement seules pour nourrir leurs enfants.

J’ai envie de partager cela pour me détacher de ma petite vie minuscule et essayer de promouvoir tant que possible les relations harmonieuses entre les femmes et les hommes. Il est passé le temps du féminisme agressif où on était l’un contre l’autre comme dans une guerre justement.

Désormais, on se rend compte que nous avons besoin les uns des autres, hommes et femmes. Nous pouvons nous appuyer sur nos qualités respectives pour construire un monde meilleur, et une paix durable.

 

 

 

 

Faire du trampoline enfin et sentir les bénéfices #bouger

Faire du trampoline enfin et sentir les bénéfices #bouger

Un an après ma première vidéo sur le trampoline intitulée
« Faire du trampoline est-il bon pour notre #périnée ? Premières impressions« , je comble mon désir d’avoir un petit trampoline à la maison.

Quel bonheur ! Faire du trampoline me réchauffe, je sens le sang qui circule dans tout mon corps et j’ai également l’intuition que sauter sur le trampoline est très bon pour faire bouger la lymphe et accélérer l’élimination des toxines.

Je me suis mise à faire du trampoline cinq minutes par jour et c’est génial !

 

 

Mes trois nourritures magiques pendant les règles #cycleféminin

Mes trois nourritures magiques pendant les règles #cycleféminin

J’utilise la force de la nature pour renforcer mon corps pendant la période des règles.

D’abord les épinards car ils sont riches en fer. Dans un smoothie avec de la banane c’est délicieux.

Ensuite, les betteraves car elles renforcent le système sanguin et drainent le foie. Je les aime dans un beau jus rose avec des concombres.

Enfin, j’ajoute à mon smoothie et à ce jus du persil, riche en calcium et en vitamine C, surtout s’il reste cru car la vitamine C est détruite par la chaleur.

Mes trois nourritures magiques pendant les règles #cycleféminin

Mes trois nourritures magiques pendant les règles #cycleféminin

 

 

 

 

 

Revue du #livre Magie du cycle féminin #divinféminin

Revue du #livre Magie du cycle féminin #divinféminin

En tant que femmes, nous sommes programmées pour le pouvoir. Pas la domination sur les autres bien sûr, mais le pouvoir personnel qui fait que nous prenons notre vie en main et nos responsabilités. En gros, nous ne sommes pas des victimes. Magie du cycle féminin est vraiment un livre que l’on oublie pas.

Magie du cycle féminin nous initie aux pouvoir interne du cycle menstruel et à la façon de l’utiliser comme une guidance et un outil qui favorise le bien-être. Alors là, on est vraiment dans l’image de la femme qui reprend le pouvoir sur sa vie et sa santé !

Alexandra Pope a des concepts clés très intéressants dans son livre Magie du cycle féminin.

Premièrement, les saisons internes du cycle sont les phases successives des règles, la pré-ovulation, l’ovulation et le premenstruum.

Deuxièmement, les deux voies (deux façons de faire et d’être) sont deux courants énergétiques à l’intérieur du cycle : une expansion d’énergie plutôt masculine depuis les règles jusqu’à l’ovulation (via positiva) et une contraction d’énergie plutôt féminine depuis l’ovulation jusqu’aux règles (via negativa). Tandis que l’ovulation correspond à notre place dans le monde, les règles nous invitent à accueillir notre divinité intérieure. Je les vois comme deux pôles à l’intérieur de nous. C’est peut-être la raison pour laquelle les femmes fonctionnent plutôt de manière cyclique que linéaire.

Troisièmement, les cinq chambres de menstruation sont la séparation, le lâcher-prise, le renouveau, la vision, la clarté et la direction. Chaque femme est différente bien entendu, mais les cinq chambres correspondent approximativement aux cinq jours des règles (ou plus, ou moins).

En nous retirant un peu du monde pour nous focaliser sur notre moi intérieur et nous reposer, nous pouvons lâcher-prise et régénérer notre corps (surtout le système nerveux d’ailleurs). Puis vient la vision de notre raison d’être sur terre, suivie de façon très intelligente par des directives pratiques sur la marche à suivre afin de réaliser notre potentiel dans le monde. C’est comme si chaque mois nous recevions des instructions pour vivre pleinement notre chemin de vie. C’est une révolution ! Tout fait sens dans ma tête. Pendant la via positiva, nous exprimons notre créativité en plantant des graines. Pendant la via negativa, nous ralentissons gentiment le rythme et récoltons les fruits de notre travail précédent. Chaque période de règle a le potentiel de nous faire découvrir de nouvelles idées et d’élargir notre esprit. J’adore 🙂

De façon très intéressante, Alexandra Pope écrit que le pouvoir collectif des femmes ensemble peut donner naissance à beaucoup d’idées originales, bien plus que ce que chaque femme pourrait créer seule de son côté. Le patriarcat l’a bien compris, en voulant contrôler les femmes de deux façons : les séparer, introduire une compétition malsaine, puis se moquer, dénigrer, mettre en danger celles qui savent utiliser leur savoir avec les plantes par exemple. Est-ce la raison pour laquelle les #sorcières sont décrites dans les livres d’enfants comme de vieilles femmes laides et méchantes ?

Toutefois, loin du féminisme agressif, Magie du cycle féminin nous invite à créer des relations encore plus harmonieuses avec les hommes, grâce à l’apprentissage de cette ancienne sagesse qu’est le suivi de notre cycle.

En ce qui concerne les syndromes prémenstruels, j’ai compris que ressentir des douleurs constituait la conséquence de penser que l’on pouvait continuer à courir partout tout le temps. En effet, ce n’est pas notre cycle qui a un problème. Il révèle un problème.

J’aurais bien aimé savoir cela lorsque j’avais 20 ans et que je consommais une boîte de nurofen tous les mois. Ce que l’on appelle syndrome prémenstruel est en réalité un appel au secours du corps qui est épuisé. Par conséquent, réduire notre niveau de stress diminuera les douleurs en apaisant le système nerveux. Le repos est la révolution qui va changer notre vie et les règles représentent le meilleur moment pour pratiquer le pratiquer ! Voici une démarche divine ! C’est la première fois que j’envisage les règles sous cet angle. Se reposer pour se reconnecter à notre guidance intérieure. J’adore.

Ainsi, il est absolument crucial de se reposer pendant la période des règles et quelques jours avant car la nature même de cette période est le lâcher-prise, l’abandon de nos responsabilités (toujours dans la mesure du possible bien sûr) et, pour une fois, le fait de ne rien faire : se reposer, se réparer et régénérer notre corps. Quel programme ! Je trouve que cela est aussi une belle façon de donner le bon exemple à nos filles, afin qu’elles aussi, soient plus tard autorisées à prendre ce temps précieux de soin de soi.

La ménopause est encore un sujet abordé par Magie du cycle féminin et qui m’intéresse beaucoup. En effet, j’ai la profonde intuition que la ménopause signifie beaucoup plus dans la vie d’une femme que ce dont la société en général veut bien nous laisser croire. Selon Alexandra Pope, la femme ménopausée accède à la plein révélation de sa magie, au service du monde.

Mon amie ma soeur, serais-tu intéressée par une interview sur le sujet de la ménopause avec une femme intelligente et plein de de bonnes idées (j’ai quelqu’une en tête !) ? Dis-moi ! En attendant, je te souhaite une bonne lecture grâce au magnifique livre d’Alexandra Pope, Magie du cycle féminin.

Lorsqu’une vague de pure #joie m’envahit (divin féminin)

Lorsqu'une vague de pure #joie m'envahit (divin féminin)

Lire le livre d’Alexandra Pope Magie du cycle féminin et me reconnecter à la déesse qui sommeille à l’intérieur de chaque femme me fait du bien. J’ai l’impression de rentrer à la maison, dans un endroit chaleureux et familier. Loin de la bête de travail que j’étais, je découvre des sensations et permissions nouvelles et fraîches, comme celle de laisser venir les choses à nous. Je découvre la magie de la synchronisation entre notre cycle et notre agenda. La période d’ovulation est propice au travail qui demande beaucoup d’énergie tandis que celle des règles demande le repos et le lâcher-prise.

Le conseil le plus important pour notre fille qui a ses #règles

Le conseil le plus important pour notre fille qui a ses #règles

En ce moment, je suis plongée dans le sujet des règles grâce à la lecture du livre « Magie du cycle féminin: Le pouvoir des règles » de l’auteure Alexandra Pope.

Or le plus important conseil que j’ai donné à ma fille lorsqu’elle a eu ses règles est le suivant : respecte les saisons de ton corps.

Notre corps féminin sacré suit quatre saisons. Le livre « Magie du cycle féminin: Le pouvoir des règles » les détaille de façon très intéressante.

Ainsi, le corps est en hiver intérieur pendant les règles. Il a besoin de repos, d’être au chaud et au calme.

Puis suit le printemps pendant environ 14 jours, qui mène à notre été intérieur en période d’ovulation. C’est à ce moment que nous avons plein d’énergie et d’élan créateur.

Enfin, la période d’automne intérieur précède les règles et notre corps ralentit progressivement.

Concrètement ? J’ai conseillé à ma fille de ne pas faire du sport de façon intense pendant la période d’hiver intérieur.

La belle magie du cycle féminin est également très bien expliquée dans le beau livre (en anglais) de Kate Magic The empowered woman.

Kate Magic explique la raison pour laquelle les femmes ne sont pas adaptées à un rythme linéaire mais plutôt à un rythme cyclique.

Enfin, même l’alimentation peut être adaptée aux saisons de notre corps. Plus de détails (en anglais) sur Flo Living.