Quand la douleur nous fait avancer et grandir #seconnaître

Quand la douleur nous fait avancer et grandir #seconnaître

La douleur que j’ai ressentie dans le passé m’a rendue en quelque sorte imperméable aux moqueries, aux critiques et autres méchancetés. La douleur est comme une immense vague de sang qui menaçait de me submerger toute entière. La seule façon d’en sortir vivante a été de continuer, de ne pas abandonner, de mettre un pied devant l’autre. C’est ainsi que la peine m’a rendue plus forte. Car je peux toujours avancer même lorsque je suis frigorifiée, tremblante de peur, avec des larmes qui coulent toutes seules sur mon visage or sous les moqueries et les rires des mesquins. Pourquoi tout cela ne peut plus m’atteindre ? Car la négativité des amers et des jaloux est plus douce que la douleur, laquelle est comme me noyer dans un océan de sang.

 

Publicités

Quels sont tes cycles de 7 ans mon amie ma soeur ? #RudolfSteiner

Quels sont tes cycles de 7 ans mon amie ma soeur ? #RudolfSteiner

Connais-tu le philosophe Rudolf Steiner ?

Un point saillant son oeuvre concerne les cycles de 7 ans que nous pouvons identifier dans notre vie.

Très récemment j’ai remarqué que de 17 à 24 ans, j’ai vécu une vie isolée et triste.

J’étais en proie à des addictions diverses (la boulimie, la codépendance dans les relations).

Puis de 24 ans à 31 ans, j’ai fait l’expérience de la conséquence de tout cela : une vie de souffrance, de déchirures et de stress qui a empoisonné mon corps et mon coeur.

J’ai fuit la relation toxique dans laquelle j’étais empêtrée (par ma faute, je reconnais ma responsabilité) à 31 ans. J’aurai bientôt 38 ans et je sens comme la fin d’un cycle dans ma vie.

As-tu fait l’expérience de tels cycles mon amie ma soeur ?

 

Es-tu #sauvage ? Apprécies-tu la #solitude ? Moi aussi ;-)

Es-tu #sauvage ? Apprécies-tu la #solitude ? Moi aussi ;-)

Je n’ai pas envie de retourner faire le bon petit chien pour un patron.

Je n’ai pas envie de me frotter à des gens déprimés et négatifs au bureau.

Je veux travailler pour moi.

Je veux continuer le dialogue entamé avec toi mon amie ma soeur, grâce à mes créations en vidéos, livres et articles de blog sur clairesamuel.fr.

Pourtant, mon intuition me dit qu’être aussi seule depuis aussi longtemps n’est pas très sain. Les enseignements de Teal Swan sont édifiants sur le sujet : l’indépendance n’est pas saine car nous avons besoin les uns des autres.

Oui j’aimerais un jour nouer une relation avec quelqu’un. Me sentir protégée. En attendant, je savoure ma « sauvagerie » 😉

 

Justine #continue et ignore les mauvaises langues

Justine #continue et ignore les mauvaises langues

J’ai découvert avec stupéfaction que des mauvaises langues avaient entamé la joie de vivre de mon amie Justine de @Blogdunepartageuse.

Voici ce qu’elle a écrit : « Mais c’est un fait, pour l’instant, les critiques me brisent le coeur, parce qu’ils viennent de personnes que j’admirais.

Pour l’instant, j’ai trop de mal à m’en remettre. Pour l’instant, je n’arrive pas à y faire face et je n’ai pas encore assez de force pour me persuader que tout est ok, qu’il n’y a rien de grave, rien de honteux, du tout, que j’ose et c’est bien.

J’ai cette petite voix au fond de moi, mais elle est petite justement, pas assez puissante, et ça ne suffit pas. »

Cela me rappelle ce collègue de travail que j’admirais beaucoup. Il était mon maître de stage. En 6 mois, j’ai vu son visage se modifier.

J’étais un peu dégoûtée et surtout surprise qu’il me reproche de ne pas savoir chouchouter l’ego des jeunes collaborateurs.

J’aime recevoir des critiques constructives, pas des propos de cour de maternelle.

Alors Justine, laisse parler les gens et fais ce qu’il te plaît (je n’ai pas besoin de préciser dans la limite du respect des autres car cela est acquis avec toi).

Mon voyage annulé pour Istanbul et nous avons besoin de repos

Mon voyage annulé pour Istanbul et nous avons besoin de repos

J’avais tout prévu : les dates, le cadeau pour la maman de mon ami en Turquie, la pension canine pour Caramel… sauf que le prix des billets d’avion s’est envolé en une semaine.

Sauf que la mauvaise humeur de ma fille m’a énervée. Elle avait peur de s’ennuyer. Avant qu’une copine du collège lui dise qu’à Istanbul il y avait une super boutique de baskets.

Mon fils était aussi enthousiaste que moi à l’idée de notre voyage à Istanbul.

Finalement c’est annulé. Je suis frustrée et en colère.

Pourtant, après avoir accueilli ces émotions (négatives ?), j’ai choisi de faire confiance à la vie.

Désormais, je ne me contorsionne plus dans tous les sens pour faire arriver les choses dans ma vie.

Je coule comme une rivière. Je fais confiance à l’univers.

 

Ne pas considérer notre bonheur comme un acquis mais une bénédiction #gratitude

Ne pas considérer notre bonheur comme un acquis mais une bénédiction #gratitude

J’ai envie de remercier la vie chaque matin.

J’ai envie de me souvenir de là où je viens pour encore plus apprécier le moment présent.

Je remercie l’univers d’avoir mis mon voisin protecteur sur mon chemin.

Merci et plein de belles choses pour toi mon amie ma sœur.

2 belles #leçons de vie de la part de mes #enfants

2 belles #leçons de vie de la part de mes #enfants

Comme d’habitude, mes enfants m’apprennent tellement de choses sur la vie. Mon fils a 9 ans et ma fille 12 ans.

Bien entendu, je fais du mieux possible pour leur enseigner tout ce que je sais.

Etre une maman m’apporte tellement d’humilité et d’instants de grâce.

J’adore mes enfants. J’admire mes enfants.

Ils m’ont rappelé que :

1. Si ce que j’espérais n’est pas arrivé, cela signifie que cela ne devait pas arriver. Je dois faire confiance à la vie.

2. En tant que maman, j’ai un pouvoir personnel et une #responsabilité , une capacité à répondre aux aléas de la vie. Je ne dois pas les faire culpabiliser lorsque je suis triste.