Quelques mots #13

quelques mots claire samuel chaque dimanche
quelques mots claire samuel chaque dimanche

« Je remplissais mon ventre pour que mon esprit se taise. Maintenant je me nourris pour que mon corps s’épanouisse.« 

Ce que je retiens du direct en anglais 86

Ce que je retiens du direct en anglais #68
Ce que je retiens du direct en anglais #68

Énergie et déesses

Je consomme beaucoup de contenu de l’incroyable Isabel Palacios en ce moment. Si tu comprends l’anglais, j’adore sa vidéo intitulée Comment être une femme à How to be a HIGH VALUE Woman | Isabel Palacios car l’idée de ne pas gaspiller notre énergie sexuelle (car elle est un vrai pouvoir) résonne totalement avec moi. Je ne m’empêche pas d’avoir des relations légères pour des raisons religieuses mais parce que le sexe est pour moi sacré et puissant. Je n’ai jamais pratiqué les coups d’un soir pour cette raison. Mais pas de jugement ! Beaucoup de mes amies le font et sont très heureuses. Tout le monde est différent. Cette idée que l’énergie sexuelle est une chose très puissante est bien réelle pour moi. On dit que cela peut être exploité dans la création si on n’a pas de partenaire mon amie ma sœur.

J’ai une autre vidéo que je te recommande mon amie ma soeur. Elle s’appelle How to Get Over a Breakup & Heartbreak et devrait être obligatoire pour toutes les femmes qui commencent leur vie adulte. Je n’ai jamais l’impression qu’une relation était une perte de temps, soit c’était un bon moment, soit c’était une leçon à apprendre. Cependant, je trouve que le temps que j’ai personnellement mis pour surmonter une rupture (2 ans) est beaucoup trop long. Et une perte de temps.

Etre émotionnellement intelligente

J’aime l’idée de vraiment choisir d’être la personne que je veux, au lieu de trouver des excuses ou de s’apitoyer sur moi-même. Une vidéo de motivation que j’ai aimée dernièrement était 4 Things Emotionally Intelligent People Don’t Do.

Recette salée

Ce que je retiens du direct en anglais 86

La salade crue est faite de courgettes râpées et de concombre avec une sauce composée de noix préalablement trempées, citron vert, tamari, curcuma, ail, oignon, romarin. Avec des tomates italiennes séchées mais pas sèches comme garniture 😉

La révolution de l’amour de soi

La révolution de l’amour de soi
La révolution de l’amour de soi

The Revolution Of Self-Love ou la révolution de l’amour de soi est un livre étonnant qui t’emmène voyager vers ton monde intérieur. Ce livre est une oeuvre collaborative de 52 auteurs, qui prouvent tous que tu n’es pas seule à lutter contre la haine de soi. Plus qu’un livre, The Revolution Of Self-Love est une mine d’exercices, avec des moyens concrets d’avancer sur le chemin de l’amour de soi mon amie ma sœur. Voici les points clés que je retire du livre The Revolution Of Self-Love ou la révolution de l’amour de soi. Toutes les traductions sont les miennes.

1. Les gens autour de nous

Évaluer avec qui nous choisissons de nous entourer est une première étape: “La vie devient meilleure et plus facile lorsque les gens autour de toi évoluent de la même manière positive, expansive et belle que toi.

Non, il n’est pas impoli de s’éloigner des personnes négatives. Et oui, il est de notre responsabilité de vraiment couper les liens lorsque les gens autour de nous sont carrément blessants ou abusifs.

2. Rechercher en nous-mêmes

Décider de s’aimer nous oblige à avoir le courage de vraiment nous regarder en face. Une telle quête intérieure signifie que nous devons laisser tomber le fait de toujours faire plaisir aux autres pour nous concentrer sur ce dont nous avons besoin : “Comment pourrais-je me rendre heureuse si je ne sais pas ce que je veux vraiment ? J’étais toujours plus préoccupée par les autres et leurs besoins parce que j’avais besoin de leur amour ; parce que je n’avais pas le mien.”

Que veux-tu vraiment mon amie ma soeur ? Par exemple, perso je veux un homme qui aime être en bonne santé avec moi. Oui, je n’ai jamais rejeté quelqu’un parce qu’il fumait et buvait, mais au fond, je dois l’admettre : j’aimerais un jour rencontrer un homme qui prend soin de lui. C’est nouveau pour moi de l’écrire clairement comme ça, tu sais.

3. Un travail au long terme sur le chemin de l’amour de soi

La révolution de l’amour de soi

Tu as déjà rencontré une femme qui avait tout compris et qui s’aimait vraiment ? Sincèrement, il y a tellement de jours où je me sens triste et désespérée mon amie ma sœur.

L’amour de soi est un travail de tous les instants et l’œuvre d’une vie entière : “Nous serons toujours un travail en cours, car la perfection n’est pas une qualité humaine. Cependant, nous pouvons toujours choisir de marcher dans le sens de la lumière et de l’amour. Nous pouvons toujours nous efforcer d’être une meilleure version de nous-mêmes.”

Une petite astuce ? “J’ai commencé à retirer le plus possible le mot « devrait » de ma vie.

Tu sais tu peux t’inviter à dîner toi-même par exemple. Je l’ai fait une fois, à Paris, seule dans un restaurant chinois. Je suis également allée au cinéma seule pendant de nombreuses années. C’était génial. 

Besoin de conseils encore plus pragmatiques mon amie ma sœur ? « Chaque fois que tu dis un commentaire critique ou négatif sur toi-même, tu dois te faire trois compliments. » conseillent les auteurs du livre The Revolution of Self-Love.

Et le chant (petite dédicace à mon amie Marie-Laëtitia ) ? “L’un des changements les plus importants est survenu lorsque j’ai commencé à me chanter les chansons d’amour que j’aurais souhaité que les autres me chantent.

4. Une autre façon de gérer le rejet

Je suis la première à avoir fait cela, et je suppose que je peux encore le faire sans m’en rendre compte : construire des murs autour de mon cœur pour le protéger : “J’ai appris à construire des murs de façon stratégique pour l’assurer d’être à l’abri du rejet.” Sincèrement, je te l’avoue : ça me marche pas mon amie ma soeur.

“L’amour de soi n’a pas toujours fait partie de mon vocabulaire. Je pensais que me barricader et m’isoler étaient des actes d’amour-propre. Je pensais que c’était censé exclure tout le monde. Si je ne laisse personne entrer, je ne serais jamais blessée. De plus, se protéger est l’acte d’amour le plus important, n’est-ce pas ? Dans l’espoir de bloquer les autres, j’ai inconsciemment construit un mur autour de mon cœur.”

Tu sais, j’aimais quelqu’un, très profondément. J’ai enlevé les murs. Cela ne m’a pas empêchée d’être rejetée mon amie ma sœur.

J’ai appris la même leçon, que construire des murs autour de son cœur n’était pas une bonne protection, dans le super livre Soufi mon amour d’Elif Shafak dont j’ai fait une revue pour toi.

Alors que faire ?

Pouvons-nous éviter d’être blessées en amour ?

Le secret est de comprendre qu’être rejetée n’est pas une indication sur nous mon amie ma sœur. Oui, il m’a quittée, mais peut-être qu’il avait ses raisons, peut-être que ce n’était pas le bon moment pour lui, peut-être qu’il avait peur, je ne sais pas. Peut-être que je n’ai rien fait de mal et que quelqu’un d’autre aurait été ravi d’être avec moi à sa place.

Le livre sur la révolution de l’amour de soi nous apprend : “La plus grande leçon que j’ai apprise et que j’ai gardée en mémoire est de ne rien prendre personnellement. Rien de ce que font les autres ne me concerne ou n’est à cause de moi.” Cela ne veut pas dire que l’homme qui m’a quittée était mauvais. Pas du tout. Je l’admire toujours autant que lorsque je l’ai rencontré. C’est juste qu’il a sa vie et que je n’ai pas tout compris. Je n’étais pas à sa place.

Mon amie ma sœur : « Tu n’es jamais responsable des actions que les autres font, tu n’es responsable que de toi. » Bien évidemment, on pense ici au livre Les quatre accords toltèques ici.

5. Mettre fin à la codépendance

Qu’est-ce que la codépendance? “Je voulais qu’il me veuille comme je le voulais. Je voulais qu’il soit quelque chose qu’il n’était pas. Et quelque part en moi, je croyais que si je tenais suffisamment à lui et que je l’aimais, il finirait par s’aimer lui-même et moi aussi.” Tu sais, dans le passé, j’ai été attiré par des hommes brisés et dépendants. Plus maintenant. Je ne peux pas les sauver. Plus révolutionnaire encore : nous ne sommes pas des victimes : “Ce que je n’avais pas compris, c’est que, en me considérant comme une victime, je voyais également tout le monde autour de moi comme des victimes qui avaient constamment besoin d’être sauvées.”

De plus, je ne peux pas rendre quelqu’un amoureux de moi. « Je suis seule responsable de m’aimer et de prendre soin de moi et j’ai toutes les capacités pour le faire. »

Le rêve d’appartenir à quelqu’un d’autre est en fait un cauchemar. Je ne suis pas un objet. Je suis déjà entière. « Je serai toujours mon numéro un, je me mettrai en premier et je répondrai à mes propres besoins et désirs. » 

Comment reconnaître que la relation dans laquelle tu es n’est pas saine ? Facile ! «J’ai appris que le moment où je commence à sacrifier la personne que je suis dans une relation est le moment exact où il est nécessaire de quitter cette relation

J’ai honte mais je l’ai écrit dans mon premier livre Le nœud de la spirale : je me tuais à la tâche en essayant de plaire à quelqu’un qui voulait me détruire. Or on peut devenir accro à ce stress de faire plaisir aux autres, même si cela est toxique pour nous.

6. Un plaisir révolutionnaire

L’amour de soi est (presque) tout ce dont je parle maintenant, mais c’était une chose tellement nouvelle pour moi il y a dix ans. “L’amour de soi ne peut pas être monétisé et n’augmente pas la productivité, donc on m’a dit qu’il n’avait aucune valeur. L’amour de soi est révolutionnaire car il s’agit, en un sens, d’une quête hédoniste du plaisir pour le plaisir, pour personne d’autre que pour toi-même.

Je ne m’aime pas parce que je suis parfaite, mais parce que je suis humaine. Mes lacunes et mes défauts me plaisent aussi. Je ne veux plus les rejeter. “L’amour de soi, c’est s’aimer soi-même en raison de ses défauts et de ses parts d’ombres et se sentir confiante dans le fait que tes besoins et tes désirs sont tout aussi importants que ceux des autres.”

Par où je commence à m’aimer ?

Je me suis toujours motivée en me répétant : pas à pas (c’est même le titre d’un chapitre de mon premier livre). “Il n’y a pas de solution miracle à l’amour de soi, c’est comme un muscle qui se renforce à chaque entraînement. La survie m’a gardée en vie, mais elle ne m’a pas fait vivre. » Pratiquer l’amour de soi et faire de l’exercice sont similaires. Ils ont besoin de régularité sur le long terme mon amie ma sœur : “L’amour de soi est une décision qui doit être prise tous les jours.

Tomber amoureuse de toi ?

J’imagine me regarder à travers les yeux de quelqu’un qui m’aime.” Tu peux essayer mon amie ma sœur ? 

Une note sur les addictions

J’étais boulimique dans le passé parce que je voulais combler un vide en moi. La nourriture semble être la sécurité. Cependant, l’amour de soi est un excellent moyen de se débarrasser des comportements addictifs mon amie ma sœur : “J’ai senti l’attrait des comportements addictifs diminuer quand j’ai pu sentir la présence de mon amour à l’intérieur de moi.

Ma vie est ma responsabilité

Personne n’a les clés de notre bonheur mon amie ma soeur : “ »Je suis responsable de moi » signifie que, si je ne prends pas mon bain pour prendre soin de moi ou si je ne fais pas ma promenade en solo autour du pâté de maisons, je ne peux pointer mon doigt épuisé vers personne d’autre que moi. »

Y a-t-il vraiment une vertu à souffrir?

J’ai appris que m’épuiser n’allait pas m’apporter l’amour dont je rêvais. Le sacrifice de soi va mettre fin prématurément à ma vie, sans me donner une médaille d’honneur. «Je me souviens quand j’ai finalement réalisé que je méritais de prendre soin de moi; que vivre dans la douleur ne servait personne et cela ne me rendait pas noble de souffrir inutilement.

7. Le secret des relations amoureuses qui marchent

La révolution de l’amour de soi

Intégrité

Un homme que j’aime vraiment m’a dit un jour qu’il devrait y avoir mon visage dans le dictionnaire à côté du mot “intégrité”. Lentement, j’ai appris à abandonner la relation quand je me rendais compte que l’homme que j’aimais n’était pas disponible. Crois-moi, c’était difficile au début, mais c’est un processus, un processus nécessaire. “L’amour est inconditionnel mais les relations ne le sont pas. Une clé de l’amour de soi est de vivre dans l’intégrité. Garde cette intégrité dans tes relations, peu importe à quel point les personnes que tu aimes te supplient d’abaisser tes standards.”

Fixer des limites

Le livre The Revolution of Self-Love nous dit : « Ce n’est pas parce que vous fixez des limites que vous ne les aimez pas, cela signifie simplement que la balle est dans leur camp pour intensifier et respecter l’amour que vous donnez.« 

8. La loi de l’attraction

La loi de l’attraction a parfois une mauvaise réputation parce qu’elle n’est pas comprise. En réalité, elle fonctionne avec toutes les émotions, les sensations et la visualisation : “J’ai pratiqué la visualisation de la façon dont je voulais que mon avenir se présente : comment je voulais me sentir, qui je voulais être, ce que je voulais faire et pourquoi je voulais le faire. J’ai pratiqué et incarné comment mon futur moi s’incarnerait, se sentirait et serait et je me suis engagée à être cette personne chaque jour. J’ai appris des outils pour m’aider à surmonter ces moments où mon moi passé essayait de me aire reculer. Chaque jour, j’ai pratiqué, engagé et investi de tout mon cœur pour être mon futur moi jusqu’à ce que ce soit plus une habitude que d’être mon moi passé.”

Écris ta vie de rêve

Je suis une grand fan d’écrire mes rêves mon amie ma sœur. Cela apporte de la clarté à ton esprit et oui ça marche. Essaye ! Surtout, agis comme si tu avais déjà dans ta vie ce que tu souhaites.

9. Le respect commence avec nous

Je ne peux pas blâmer l’homme qui ne m’a pas respectée. « J’ai réalisé que si je ne respectais pas mes limites, personne d’autre ne le ferait. »

L’amour de soi est la pratique de s’aimer soi-même sans condition, quelle que soit la situation. Pour nous aimer inconditionnellement, nous devons d’abord nous pardonner pour toutes les choses auxquelles nous nous sommes accrochées ou pour lesquelles nous nous sommes punies. Utilise cette cérémonie de pardon pour améliorer ta relation avec ton passé.”

Une façon de m’éviter

Désespérée d’amour, j’essayais de sauver les hommes brisés et dangereux. Je n’étais pas une sainte, mais dans l’évitement : “Beaucoup de gens aiment remplir les coupes des autres pour donner de l’amour, de l’attention ou de l’aide en cas de besoin, et c’est admirable, bien sûr. Cependant, lorsque tu essaies de remplir la coupe des autres alors que la tienne ne contient plus aucune goutte d’énergie, tu ressens souvent des symptômes tels que la fatigue, le stress, le sentiment d’être dépassée ou de surmenage. Et c’est tout à fait logique parce que tu donnes toute ta coupe aux autres, avant de te soucier de remplir ta propre coupe en premier.”

Tu n’es pas seule

J’ai tellement honte de la façon dont il m’a traité. J’ai tellement honte. Pourtant, si je regarde les choses en face, je l’ai accepté. Pourquoi ? Pourquoi suis-je tombée si bas ? Je veux le partager avec toi aujourd’hui afin que tu saches que tu n’es pas seule : “(…) pourquoi je laisserais quelqu’un, n’importe qui me traiter avec tant de manque de respect et de mépris. Étais-je un aimant pour la punition ? N’avais-je pas de respect pour moi-même ? Est-ce que je ne m’aimais pas ? Je ne traiterais jamais personne comme ça et je ne permettrais à personne de traiter mes enfants comme j’ai permis à cet homme de me traiter.”

Concrètement ? “J’ai commencé à me poser la question : “Que ferait quelqu’un qui s’aime ?” J’ai abordé chaque décision, grande ou petite, depuis cette interrogation.”

10. Ce que nous voulons vraiment vraiment

Nous avons souvent été conditionnées à donner la priorité aux autres à tout prix. Nous devons réapprendre lentement à nous faire passer en priorité mon amie ma sœur : “Mes parents et l’école m’ont appris qu’une fille bien devrait se concentrer sur aider les autres, ne rien vouloir pour elle-même”.

Le danger d’être parfaite

Tu connais cette situation ? “Je marchais sur des œufs, me pliant en quatre pour être l’épouse, l’amie, la maman la plus parfaite que je puisse être, et cela n’était jamais assez bien. Le bonheur d’une autre personne est son choix et si elle choisit d’être malheureuse, quoi que tu fasses, tu ne pourras pas changer leur malheur.

Identifie ce que tu désires vraiment

Les auteurs du livre The Revolution Of Self-Love ou la révolution de l’amour de soi nous invitent à faire un petit exercice pour identifier nos désirs et pourquoi on y résiste inconsciemment : “Nommez la colonne de gauche : Désir. Nommez la colonne de droite : Désir conflictuel« .

Tes désirs peuvent être différents des standards traditionnels, et alors ? J’ai rencontré d’innombrables avocats qui avaient la prétendue carrière de rêve et pourtant leur vie était déprimante et vide. “J’ai réalisé à quel point j’étais vraiment malheureuse, en essayant de vivre une vie que je croyais vouloir parce que c’était ce que tout le monde me disait être idéal.”

Tu sais quoi ? Je me fiche des biens matériels, j’ai une voiture d’occasion que j’adore, j’ai moins de vêtements et de chaussures que mes enfants. Ce qui compte pour moi, ce sont les fruits et légumes frais et les relations saines avec les gens que j’aime et je m’en fiche si je ressemble à un extraterrestre pour certains. J’ai abandonné ma carrière prometteuse dans la finance pour le bonheur et je ne le regrette pas une seconde.

Trouver son propre chemin

“L’amour de soi prend de nombreuses formes, tout comme les êtres humains sont tous différents. Pour moi, c’est suivre mon cœur et ne pas écouter ce que la société attend.”

Ce qu’être malade pendant 1 mois m’a appris

Ce qu’être malade pendant 1 mois m’a appris
Ce qu’être malade pendant 1 mois m’a appris

Que s’est-il passé ?

J’ai été malade pendant un mois entier. Or cela ne m’est jamais arrivé.

J’ai accouché deux fois sans péridurale et je prends des douches froides. Pourtant cette fois, je pleurais de douleur.

Ce que cette période difficile t’a appris ?

Etre malade pendant un mois m’a appris l’importance de prendre encore plus soin de moi en faisant des pauses.

Mais c’est évident !

Bien sûr faire des pauses est la fondation d’une vie équilibrée mais combien de femmes qui travaillent à leur compte et sont éventuellement maman en plus n’ont pas le temps de faire une pause ?

Concrètement, à quoi ressemble ta pause ?

Sincèrement mon amie ma soeur, je me force parfois à stopper mon travail et m’allonger en écoutant une méditation de 20 minutes. J’en ressors rafraîchie.

La leçon

Prends soin de toi. Ajoute une pause par jour dans ton calendrier et respecte ce moment dédié à toi.

Quelques mots #5

quelques mots claire samuel chaque dimanche
quelques mots claire samuel chaque dimanche

“Il voulait que tout me fasse mal, alors aujourd’hui je célèbre le plaisir comme une victoire. Volupté du corps, délice des aliments et contemplation de la beauté.”

Tu n’es rien m’a-t-on dit ou comment apprendre l’amour de soi pas à pas avec temps et patience

Tu n’es rien m’a-t-on dit ou comment apprendre l’amour de soi pas à pas avec temps et patience

11 avril rien th fr

Tu n’es rien ! Tu n’as rien ! Tu ressembles à rien ! Tout le monde va bien se moquer de toi en te voyant débarquer toute seule avec tes deux gosses. Etc, etc… Ce genre de paroles te semble familier ?

On m’a dit tout cela et pourtant j’ai réussi à trouver le courage de quitter cette relation toxique. Comment ? Sans trop réfléchir, en me connectant à mon intuition, en avançant pas à pas. J’ai écrit un livre entier sur ce sujet mon amie ma soeur, afin que tu ne tombes pas dans les mêmes pièges que moi.

Alors aujourd’hui, j’ai une invitation pour toi. Pourrais-tu envisager de couper le son des voix extérieures ? Juste pour un moment ? Coupe le son. On m’a dit que je n’étais rien et je l’ai presque cru. Alors tu vois, tu n’es pas la seule. Surtout ne culpabilise pas si toi aussi tu finis par penser que tu n’es rien. Tu sais quoi ? Même sans changer tout ton système de pensées aujourd’hui, tu peux faire un pas. Un pas. Avancer. Bouger. Changer, doucement comme une tortue, peu importe, mais être dans un mouvement au lieu de rester dans sa tête.

Donc ne réfléchis pas trop aux idées ou aux insultes. Fais quelque chose. Avance d’un pas. Je te promets qu’à un moment, naturellement, tu vas commencer à te rendre compte de ta valeur intrinsèque, immuable, inatteignable. Tu comprendras que quoique disent les autres, cela n’a aucune importance puisque ta valeur est éternelle. Rien de ce que disent les voix autour de toi ne pourra changer cela. Tu as tout en toi. Tu peux le faire. Je pense bien à toi mon amie ma soeur,

Claire