Le souvenir d’un amour passé comme une force en moi ou ce qu’il reste de lui dans ma vie

Le souvenir d’un amour passé comme une force en moi ou ce qu'il reste de lui dans ma vie

Le souvenir d’un amour passé doit-il toujours faire mal ?

Tu sais, mon amie ma soeur, cette relation passée ne m’a pas fait du mal mais du bien. Je la ressens comme une force désormais.

Je ne pensais pas pouvoir te dire cela un jour.

Je pense avoir maintenant dépassé la tristesse puis la colère, comme si je cheminais le long d’un processus similaire au deuil.

Quand son image apparaît dans ma tête, ou plutôt la sensation de lui, tout ce que j’ai envie de faire est lui faire honneur en prenant soin de moi.

Il ne reste que l’amour de lui, de moi, et la possibilité d’une nouvelle histoire avec un homme magnifique.

C’est tout ce que je te souhaite, même si tu as connu des déceptions amoureuses comme j’en parle dans mon livre Le noeud de la spirale.


« Je t’aime : Tout sur la passion amoureuse » un joli livre de Francesco Alberoni

"Je t'aime : Tout sur la passion amoureuse" un joli livre de Francesco Alberoni Claire Samuel

J’aime la façon dont Francesco Alberoni, dans son livre « Je t’aime« , décrit ce point de non-retour dans l’attachement amoureux. Plus rien ne sera pareil ensuite. C’est la raison pour laquelle je suis très attentive à ne pas succomber trop vite à ce qui ressemble à de l’amour mais n’en est pas vraiment puisque je ne connais pas encore bien la personne.