Retourner à la fac ? Si tu envisages de reprendre tes études ou réponse à Nana

Retourner à la fac ? Si tu envisages de reprendre tes études ou réponse à Nana

Retourner à la fac après 30 ans, après un bébé, après une première carrière ? Nana m’écrit : « La vidéo qui m’a fait découvrir ta chaîne est celle où tu parles de reprise d’études… j’ai 32 ans et j’envisage sérieusement reprendre les banc de la fac… le déclic est la naissance de mon fils l’année dernière et je me suis rendue compte que mon métier ne me convenait/satisfaisait plus…« .

Ta décision de reprendre tes études démontre ton courage et le fait que tu ne te contentes pas de la médiocrité.

Et si tu envisageais les années requises pour obtenir un nouveau diplôme comme une période de transition ? Oui tu devras peut-être abandonner toute idée de vie sociale et faire garder ton fils régulièrement mais cela n’est que provisoire. Je sais à quel point cela est difficile mais si tu pouvais faire tes meilleurs efforts pour prendre soin de toi du mieux possible pendant ce marathon, cela te permettrait d’atteindre le but sans t’écrouler comme je l’ai fait.

Enfin reprendre ses études est parfois une épreuve quand on doit faire face au jugement des autres, quand on est la seule a être maman dans sa classe ou quand on reçoit de drôles de réflexions. Lorsque je me suis inscrite à l’école des avocats, l’étudiant qui prenait les dossiers administratifs m’a regardée comme une extraterrestre en me posant plein de questions sur le pourquoi du comment et en Master 2 j’étais la seule à ne pas avoir 23 ans en vivant chez mes parents ! Et si cette épreuve nous servait à faire fi du regard des autres ?

L’important c’est toi et ton diplôme. Et puis je te confie que vivre ce genre d’expériences (quand tu es l’extraterrestre de service) rend très très forte !

Alors, quel formation souhaites-tu suivre pour reprendre tes études mon amie ma soeur ? Partage et motivons-nous les unes les autres !

Quelle est ma seule réponse au désespoir ? être la meilleur personne possible

Quelle est ma seule réponse au désespoir ? être la meilleur personne possible

Parfois je suis à deux doigts de glisser sur la pente du désespoir.

Ce qui me sauve ? Je suis parfaitement consciente qu’il existe deux seules options pour moi : me plaindre et m’enfoncer dans la spirale du malheur ou sourire même si j’ai envie de pleurer ou m’inquiéter à m’empêcher de dormir.

Je peux donc sourire et concentrer toute mon attention sur un seul but : devenir la meilleure personne possible, la meilleure maman, la meilleure entrepreneure, la meilleure amie…

Ce que je veux te confier pour t’éviter des écueils ? Ecoute ton intuition mon amie ma soeur car si ma vie est difficile aujourd’hui cela est le résultat d’une décision pris il y a dix ans quand j’ai écouté un avocat et non mon intuition.

Enfin, pourquoi est-il si important de ne pas se prendre au sérieux ? D’abord pour rire de soi-même (encore une raison d’accrocher un sourire à son visage !). Ensuite car devenir la meilleure personne possible ne signifiera jamais être parfaite mon amie ma soeur.

Dans la vidéo je mentionne le livre de Marci Shimoff Heureux sans raison – La quête d’un bonheur pur et véridique :