Revue du beau livre Les cinq blessures qui empêchent d’être soi-même de Lise Bourbeau

Revue du beau livre Les cinq blessures qui empêchent d'être soi-même de Lise Bourbeau

Lise Bourbeau est l’auteure d’un livre extraordinaire Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même et voici mes 10 raisons de lire ce livre !

1. Quelles sont les cinq blessures de l’âme ?

25 fevrier lise insertions blessure fr 1

Enfant nous sommes parfois confrontées à des expériences si douloureuses que la seule façon de continuer à fonctionner (presque) normalement dans notre environnement familial est de porter un masque.

Or à chaque masque correspond une blessure de l’âme. Ainsi la masque du fuyant est lié à la blessure du rejet, celui du dépendant à l’abandon, du masochiste à l’humiliation, du contrôlant à la trahison et du rigide à l’injustice.

2. Quels reproches ?

Revue du beau livre Les cinq blessures qui empêchent d'être soi-même de Lise Bourbeau

Lise Bourbeau écrit :

« Nous reprochons aux autres tout ce que nous faisons nous-mêmes et ne voulons pas voir« .

En effet, nous avons tendance à attirer des personnes qui reflètent ce que nous faisons aux autres ou à nous-mêmes. Je ne m’écoutais pas, je ne me respectais pas en ayant un style de vie avec de la boulimie et des carences en sommeil, sans jamais suivre mon intuition, donc j’ai attiré une personne dans ma vie qui faisait la même chose.

3. De différents niveaux de responsabilité

Revue du beau livre Les cinq blessures qui empêchent d'être soi-même de Lise Bourbeau

Si tu es toi aussi une personnalité empathique mon amie ma soeur, tu captes toutes les émotions et les peurs des autres. En outre, tu te sens responsable de leur bonheur.

Or cette empathie exacerbée n’est vraiment pas saine.

J’ai commencé à pouvoir reconstruire ma vie lorsque j’ai compris que ma responsabilité n’était pas de tout régler pour les autres.

4. Comment guérir de ses blessures ?

Revue du beau livre Les cinq blessures qui empêchent d'être soi-même de Lise Bourbeau

En en prenant conscience ! Accepter ne signifie pas que nous nous accommodons de la blessure présente en nous. Accepter est se rendre compte que porter un masque nous a aidées à survivre dans note environnement familial :

« La première étape pour guérir une blessure consiste à la reconnaître et à l’ACCEPTER.« 

Byron Katie est une auteure passionnante au sujet de l’acceptation de ce qui nous arrive. J’ai fait la revue de son livre « J’ai besoin que tu m’aimes » dans la vidéo Merci Byron Katie : revue du #livre « J’ai besoin que tu m’aimes – est-ce vrai ? ».

5. Ignorer les blessures n’est pas une échappatoire facile

Revue du beau livre Les cinq blessures qui empêchent d'être soi-même de Lise Bourbeau

Lise Bourbeau écrit dans son livre Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même :

« L’ego croit toujours prendre le chemin le plus facile mais, en réalité, il nous complique la vie. Lorsque c’est l’intelligence qui dirige notre vie, ça peut sembler difficile au début, car cela exige certains efforts mais, en fait, l’intelligence simplifie grandement notre vie.« 

Notre ego essaie de nous convaincre qu’il est plus facile d’ignorer la blessure. Or la vie nous met encore et encore dans des situations qui ravivent la blessure de pire en pire avec le temps. Nous devons nous souvenir que le fait de porter un masque provient d’un manque d’amour de soi.

6. Quel parent est impliqué ?

Revue du beau livre Les cinq blessures qui empêchent d'être soi-même de Lise Bourbeau

J’étais surprise de découvrir cela mais les mots de Lise Bourbeau font maintenant sens pour moi. Je pensais que le parent avec lequel j’avais le plus de difficultés était ma mère narcissique (que j’aime tendrement malgré tout) alors que la blessure d’abandon est reliée au père.

L’auteure du livre Les cinq blessures explique que chaque blessure est reliée à un seul parent. Ainsi, si tu es une femme, le rejet provient de la mère tandis que l’abandon du père. L’humiliation est générée par la mère quel que soit notre sexe. La trahison est reliée au père tandis que l’injustice l’est à la mère.

7. Pas d’accusation ni de désespoir mais juste l’envie d’aller de l’avant

Revue du beau livre Les cinq blessures qui empêchent d'être soi-même de Lise Bourbeau

Le ton du livre de Lise Bourbeau est léger même si elle traite de sujets très profonds.

Elle ne dramatise pas les blessures de l’âme ni les masques. Elle nous aide à nous en libérer pour recouvrer notre liberté dans la vie.

Nous n’avons pas à nous sentir victimes de nos parents pour le reste de notre vie. Ils ont aussi soufferts de blessures. Même Lise Bourbeau admet qu’elle n’est pas une mère parfaite et elle reconnaît certaines blessures chez ses enfants.

J’ai envie de tourner la page du passé en acceptant ce qui est arrivé, je n’ai pas envie d’accuser qui que ce soit, mais de marcher d’un pas léger vers ma vie et vers mes rêves.

Ainsi, l’auteure du livre Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même explique que :

« L’acceptation est donc l’élément déclencheur pour mettre en marche la guérison.« 

8. Qu’est-ce que l’amour inconditionnel ?

Revue du beau livre Les cinq blessures qui empêchent d'être soi-même de Lise Bourbeau

L’amour sans condition ne concerne pas uniquement les êtres qui nous sont chers. L’amour inconditionnel pour la vie nous permet d’avoir plus de conscience et, finalement de liberté.

Lise Bourbeau nous conseille :

« Je te rappelle qu’aimer inconditionnellement, c’est accepter même si tu n’es pas d’accord et même si tu ne comprends pas le pourquoi de certaines situations.« 

Enfin :

« L’amour véritable est l’expérience d’être toi-même. »

écrit Lise Bourbeau.

9. La raison pour laquelle nous sommes sur Terre

Revue du beau livre Les cinq blessures qui empêchent d'être soi-même de Lise Bourbeau

« Aimer et accepter une blessure signifie la reconnaître, savoir que tu es revenu sur cette terre pour guérir ce genre de blessure et accepter que ton ego a voulu te protéger en créant un masque.« 

nous explique l’auteure du livre Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même.

10. Le côté positif de nos blessures

Revue du beau livre Les cinq blessures qui empêchent d'être soi-même de Lise Bourbeau

Lise Bourbeau n’a pas pour intention de nous affliger avec son livre et elle va même jusqu’à valoriser notre masque ! L’auteure du livre Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même précise que :

« En reconnaissant la personne unique que tu es, tu ne peux manquer de représenter une source d’inspiration énergisante.« 

Pour chaque blessure et donc chaque masque figure une liste de côtés positifs.

Ainsi, la fuyante est débrouillarde et la dépendante a une grande capacité à aider les autres grâce à son empathie naturelle.

La masochiste est bonne médiatrice et conciliatrice, tandis que la contrôlante est capable de gérer plusieurs choses à la fois.

Enfin la rigide est enthousiaste, vivante et dynamique.

Découvre le livre de Lise Bourbeau Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même aujourd’hui mon amie ma soeur !

20200125_130626

20200125_130852