« Je ne sais rien faire d’autre » #motivation

Elle avait quarante ans et autant de paires de chaussures couture et pourtant, elle n’était pas satisfaite de sa vie. Je travaillais en tant qu’avocat junior dans un cabinet dans lequel elle était avocat senior. Elle m’avait confié qu’elle haïssait ce métier et que travailler dans la finance l’avait rendu brutale et agressive. En effet, c’était l’impression que travailler avec elle me donnait.

Toutefois, elle représentait bien plus que cela à mes yeux. En effet, durant mes entretiens d’embauche, elle avait été touchée par mon parcours de maman solo reprenant ses études à 33 ans. Elle était sincèrement intéressée par la manière dont j’avais réussi à élever des enfants tout en travaillant et étudiant à temps complet pendant quatre ans difficiles, de la licence 3 jusqu’au barreau.

Quelques jours avant que je ne quitte le cabinet, j’étais entrée dans le bureau qu’elle partageais avec une stagiaire (j’y allais rarement). Je me suis extasiée sur les magnifiques photographies qui ornaient les murs blancs. Lorsque je lui ai demandé où avaient été achetées ces belles photos, elle m’a répondu qu’elle les avait prises elle-même. Elles étaient vraiment jolies, pleines de couleur et de mouvement.

Le lendemain, nous parlions de la profession d’avocat d’affaires. Elle m’affirma avec à la fois force et tristesse : « Etre avocat, c’est la seule chose que je sais faire de toute façon. Je ne suis bonne qu’à ça« .

Lorsqu’elle a quitté le cabinet pour un autre, je lui ai écrit ces mots : « Tu as bien plus de pouvoir que tu ne penses en avoir« .

Comment supporter la pression en tant que #maman solo : désirs, enfants et force de la vie

Comment supporter la pression en tant que #maman : désirs, enfants et force de la vie - Claire Samuel

Parfois je frôle la panique lorsque les enfants me demandent des jouets, des tablettes ou des voyages aux Etats-Unis, à Dubaï et en Asie. Je dois alors me recentrer sur moi-même et me rappelant qu’il est difficile pour des enfants de comprendre la pression que j’endure en tant que maman solo devant faire vivre trois personnes. En même temps, je suis heureuse qu’ils aient de tels désirs grandioses car du désir surgit la force vitale qui nous propulse toujours plus loin sur le chemin de la vie.

 

 

Comment attirer l’ #abondance en poursuivant sa #mission de vie ? Série Job Ep. 2

Claire Samuel Comment attirer l' #abondance en poursuivant sa #mission de vie ?

Merci à Dieu pour l’abondance présente dans ma vie. Merci Markus Rothkranz d’être un guide dans ma quête d’une vie saine. Merci Neale Donald Walsch pour votre vision de la vie et de notre place dans ce monde. Mon amie, ma sœur, je documente mon chemin vers la liberté et l’abondance et te tiendrai au courant.

Conversations avec Dieu Neale Donald Walsch Claire Samuel blog

« Ils vont bien rire en te voyant » #persévérance #moqueries

"Ils vont bien rire en te voyant" #différence - Claire Samuel

« Ils vont bien rire en te voyant débarquer, toute seule avec deux enfants, ha ha ha » se moquait le manipulateur. Peut-être que des gens ont ri effectivement. Pourtant, moi aussi j’ai ri le jour où je suis devenue avocat tout en élevant seule mes deux enfants.

 

Revue de #DjerbaExplore la ferme aux #crocodiles à Djerba en Tunisie

Claire Samuel Revue de #DjerbaExplore la ferme aux #crocodiles à Djerba en Tunisie

Si tu vas à Djerba en Tunisie, je te conseille vivement la ferme aux crocodiles, DjerbaExplore. Les enfants ont adoré.

Protéger notre #richesse #abondance

Protéger notre #richesse #abondance Claire Samuel

Je veux que mes enfants vivent dans l’abondance, et non dans un état d’esprit qui attire la pauvreté. J’essaie de leur faire comprendre que je ne veux pas et ne peux pas tout acheter. Je leur explique que je suis maman solo et fais donc partie des personnes les plus fragiles économiquement. Je veux qu’ils se rendent compte à quel point ils sont chanceux, d’abord d’avoir à manger tous les jours et un toit au-dessus de leur tête. Le fait de voyager est une grande aide pour leur montrer que certains enfants sont moins chanceux qu’eux et également que d’autres sont beaucoup plus riches qu’eux.

Je veux fonder leur éducation sur la gratitude. Je leur apprends qu’en ayant de la gratitude pour ce que l’on a maintenant, on en attire encore plus. Se plaindre et se comparer ne mènent à rien.

Concrètement, lorsque nous sommes dans un magasin et qu’ils veulent acheter une chose que je ne peux pas acheter, je leur dis que je « protège notre richesse », pas que je n’ai pas assez d’argent pour le leur acheter. Même s’il ne s’agit que de vocabulaire, je suis persuadée qu’employer des termes positifs fait toute la différence.

En outre, je veux qu’ils soient bien éduqués à la gestion de l’argent. L’argent ne constitue pas un sujet tabou. Avoir de l’argent et savoir gérer un budget permettent d’être financièrement indépendant, et d’aider plus de personnes autour de soi. Je leur montre le tableau excel que je remplis à chaque dépense et rentrée d’argent. Je donne dix euros par mois à ma fille depuis son anniversaire des dix ans afin qu’elle apprenne à gérer un budget. L’objectif d’être une personne financièrement indépendante me tient à cœur car longtemps cela n’a pas été mon cas. Lorsque je vivais dans une relation toxique, je voulais désespérément partir. Pourtant, la perspective de me retrouver seule, sans un toit, dans la rue avec mon bébé, m’a fait rester de trop longues années dans la violence. Je pensais ne pas pouvoir vivre seule. J’ai cru cette pensée. Elle m’a menée au bout de l’horreur et de la maltraitance. Désormais, je ne crois plus toutes mes pensées, surtout lorsqu’elles tournent autour du manque. Je me concentre sur l’abondance. Je me concentre sur le fait de travailler le mieux possible afin de pouvoir vivre de ce que je crée.

 

Confessions d’une #maman solo qui travaille et veut remplir sa mission

Confessions d'une #maman solo qui travaille et veut remplir sa mission - Claire Samuel

Aujourd’hui, j’ai à la fois plein de doutes et d’angoisse et beaucoup d’enthousiasme. Je suis ravie de remplir ma mission, aider les femmes à reconstruire leur vie après la maltraitance, mais l’incertitude de ma situation est très particulière. Je dois nourrir mes enfants tout en réalisant mes rêves. La vie est courte et précieuse. Je souhaite que la mienne soit utile.

Mes fleurs de #Bach préférées pour reconstruire sa vie

Mes fleurs de #Bach préférées pour reconstruire ma vie - Claire Samuel

Mon amie, ma sœur, je te présente avec plaisir dans cette vidéo mes fleurs de Bach préférées, en espérant que cela te donnera envie d’approfondir encore plus le sujet des essences de fleurs.

Les fleurs de Bach que j’utile pour mes enfants et moi sont :

  • Agrimony,
  • Crab apple,
  • Elm,
  • Aspen,
  • Beech, et
  • Vervain.

Notre besoin primaire est la connexion – conseils aux mamans qui se sentent #seules

Besoin de connexion

Maman solo, voyageant seule avec mes deux enfants dans un pays très différent de ce que je connais, le Cap Vert, je me suis trouvée face à un besoin criant : connexion. Sans mes repères, j’étais plus faible.

Chaque jour, nous allions au même endroit sur la plage. En effet, après quelques jours, nous avions trouvé le parfait endroit, en sécurité et à l’abri du vent (il y a beaucoup de vent sur les plages du Cap Vert).

Un matin, une maman solo, accompagnée de son fils, s’est installée. La conversation s’est naturellement engagée entre nous. Elle était anglaise et en pleine réflexion sur la façon de réorganiser sa vie professionnelle. Son désir principal était de pouvoir s’occuper de son fils en étant plus à la maison, tout en créant un réseau efficace d’entraide entre les femmes. Chaque jour suivant, nous nous sommes retrouvées et nous avons parlé à cœur ouvert ensemble. Quel délice.

Nous sommes des êtres humains. Notre besoin premier est d’être connecté aux autres. Mon amie, ma sœur, je suis consciente que cela n’est pas toujours possible. J’écris ces lignes, seule dans mon appartement, élevant mes deux enfants sans aide et célibataire depuis des années. Pourtant, lorsque l’on désire plus que tout voir la beauté du monde et des personnes qui nous entoure, on la trouve. Ainsi, ce soir, une maman inconnue a acheté un billet de train à ma fille qui avait perdu le sien. J’ai envoyé un SMS à ma fille en lui disant « Il y a plein de gens extraordinaire. Tu es une fille extraordinaire et c’est pour cela que tu les attires« .

Enfin, prenons soin de nous. Sans connexion, nous souffrons. Choyons nous en attendant de trouver les circonstances qui nous permettront de combler ce besoin.

Où dormir à Lisbonne, Portugal, en maman solo avec ses enfants ? Dans une auberge de jeunesse ?

Où dormir à Lisbonne avec ses enfants ?

Je suis partie en solo avec mes deux enfants, 7 et 10 ans, à Lisbonne. Nous avons passé un séjour extraordinaire dans une auberge de jeunesse, nommée « Sunset Destination Hostel« . Elle dispose de chambres privées pour les familles. Dans la cuisine se trouve un grand frigo commun. Il y a climatisation et chauffage dans la chambre. Une magnifique piscine offre une vue imprenable sur Lisbonne. Le petit déjeuner est copieux et nous avons profité de crêpes faites maisons pour tous les résidents de l’auberge. Les WC et douches sont communs mais très propres, nettoyés avec soin plusieurs fois dans la journée.

Nous avons payé 60 euros pour trois lits dans une jolie chambre. L’auberge est située au dessus de la station de métro Cais do Sodre, située à environ 30 minutes de l’aéroport de Lisbonne en métro. J’ai apprécié le supermarché situé à la sortie de la station de métro, bien achalandé avec de délicieux fruits frais, notamment du melon vert déjà découpé en morceaux et facile à emporter.

Nous avons également testé l’hôtel Residencial Terminus, à 100 euros pour nous trois. Le personnel était charmant et l’hôtel un peu vétuste, mais avec le charme des endroits vieillots. Toutefois, il est très difficile à trouver à pied en sortant du Terminal 1.

En sortant de l’aéroport se trouve l’hôtel Tryp. Il est donc le meilleur choix pour une maman solo, à pied, avec deux enfants et des valises. Le tarif fût de 130 euros pour les enfants et moi.

Nous avons visité la jolie ville de Lisbonne et avons passé un petit moment dans un grand centre commercial, situé au métro Oriente. J’ai été heureuse de pouvoir déguster une bonne salade végétalienne et crue agrémentée de jus verts.

A bientôt pour de nouvelles aventures,

Claire