Ce que mon fils m’a demandé #mamansolo

Ce que mon fils m'a demandé #mamansolo

« Maman ? »

« Oui ? »

« J’aimerais qu’il y ait un homme qui s’occupe de moi et un petit frère« .

Cela fait 8 ans que je suis seule. Je ne veux pas d’autres enfants a priori, mais en ce qui concerne un homme, je suis consciente qu’il existe beaucoup d’hommes admirables sur cette planète. Je fais confiance à l’univers.

 

 

 

« Maman, tu nous élèves comme des princes » #éducation positive

"Maman, tu nous élèves comme des princes" #éducation positive Claire Samuel

Ma fille était très étonnée d’apprendre que le prince de la famille royale anglaise ne jouait pas à la console toute la journée. En effet, elle a découvert qu’il était élevé comme elle. Ainsi, le temps passé devant l’écran est limité et l’accent est mis sur l’apprentissage et l’éducation en général.

Peut-on #allaiter son bébé dans une écharpe de #portage ou porte-bébé ?

Peut-on #allaiter son bébé dans une écharpe de #portage ? Claire Samuel Didymos Wrapsody

Oui, mon amie, ma sœur, tu peux allaiter dans un porte-bébé et, en plus, discrètement, que ce soit un porte-bébé structuré (avec des bretelles), un sling (avec un anneau) ou une écharpe de portage (le top). J’ai utilisé avec mes deux enfants les écharpes de portage Didymos et Wrapsody.

J’ai même utilisé une écharpe de portage avec mon fils né prématurément, comme je l’explique dans « Pourquoi porter son bébé #prématuré en écharpe de #portage est bon pour lui ?« .

 

 

Etre une bonne #maman sans se sacrifier pour ses #enfants #éducation positive

Etre une bonne #maman sans se sacrifier pour ses #enfants #éducation positive Claire Samuel

Je fais le maximum pour être une bonne maman pour mes enfants. Toutefois, je refuse de me sacrifier pour eux car cela conduirait à beaucoup de ressentiment de ma part et de culpabilité de leur part. Pourtant, cela est tellement difficile de trouver le bon équilibre. J’ai eu la chance de danser le soir, à l’hôtel, en vacances, pour la première fois depuis des dizaines d’années. Cela m’a transformée et bouleversée car la danse a été ma grande passion depuis toute petite. Lorsque mes deux enfants refusent de me laisser danser et que je dois revenir dans la chambre dormir pendant les vacances, cela me fait mal. Je ne leur en veux pas. Cela fait partie de mon rôle de trouver cet équilibre. Mon amie, ma sœur, as-tu réussi à le trouver ?

Série #naissance à domicile : est il possible de donner naissance en quelques heures seulement ? – épisode 10

Série #naissance à domicile : est il possible de donner naissance en quelques heures seulement ? - épisode 10 Claire Samuel

Je veux casser le mythe du premier bébé qui ne viendrait au monde qu’après de longues et douloureuses heures de travail, laissant la maman épuisée de fatigue. Je ne suis pas une exception. J’ai organisé mon accouchement à la maison, sans préjugé sur le temps qu’allait durer le travail. Quelle heureuse surprise de commencer à avoir d’intenses contractions à vingt-et-une heures pour accoucher d’une merveilleuse petite fille à une heure du matin ! J’attribue une grande partie de succès à la prise régulière de tisane très concentrée de feuilles de framboisier, ainsi qu’au fait d’avoir utilisé une piscine de naissance. Oui, mon amie, ma sœur, il est possible d’accoucher à la maison, en quelques heures, sans péridurale, sans souffrance atroce et sans épisiotomie.

Série #naissance à domicile : est-il plus facile d’ #allaiter lorsque l’on #accouche à la maison ? – épisode 9

Série #naissance à domicile : est-il plus facile d'allaiter lorsque l'on #accouche à la maison ? - épisode 9 Claire Samuel

L’allaitement n’a pas été si facile. J’ai eu du mal à réussir à positionner mon nouveau-né correctement au début. Les premiers jours, j’ai frôlé le découragement. Pourtant, j’étais tellement déterminée à allaiter que j’avais commencé à assister aux réunions de l’association La Leche League à partir de mon quatrième mois de grossesse. J’étais entourée de mamans allaitant leur bébé. Cela était exactement ce qu’il me fallait : loin de toute théorie, la pratique et l’exemple d’autres femmes est le plus utile. Au bout d’une semaine de tâtonnements pour positionner mon bébé au mieux et après les premières réunions La Leche League auxquelles j’ai pu assister avec mon bébé cette fois, l’allaitement est devenu une partie naturelle de mon quotidien. L’allaitement a même été grandement facilité par l’apprentissage du portage, car tenir son bébé contre son cœur dans une écharpe de portage permet d’allaiter en tous lieux discrètement. Si accoucher à la maison n’a pas a priori un effet direct sur la facilité ou la difficulté de l’allaitement, ses bénéfices secondaires sont indéniables. Ainsi, pouvoir, dès la première nuit, dormir dans son propre lit, entourée de ses affaires permet à la nouvelle maman de gagner en énergie. Si la vie de la maman est facilitée, alors elle aura l’esprit plus tranquille pour apprendre cet art ancestral qu’est l’allaitement.

Série #naissance à domicile : le meilleur livre pour enfants sur l’accouchement à la maison – épisode 7

 

Série #naissance à domicile : les meilleurs livres pour enfants sur l'accouchement à la maison - épisode 7 Claire Samuel

Un livre pour enfants a retenu mon attention concernant l’accouchement à domicile. Il s’appelle Welcome with Love (et non Born at home comme je le dis dans la vidéo). Il est en anglais mais les illustrations sont tellement somptueuses qu’il peut être acheté pour elles seules. Ainsi, lorsque les enfants étaient petits, je leur lisais le livre en suivant les images et en racontant l’histoire en français à ma façon. J’aime certains détails très véridiques sur la naissance à domicile. Ainsi, la maman part faire une promenade autour de la maison au début du travail. En outre, lorsque les contractions s’intensifient, elle s’appuie sur son mari pendant que la tante rassure le grand frère. Elle lui explique que cela est normal que maman crie. Une belle illustration montre la maman accouchant d’un petit garçon. La tante a apporté de la soupe pour toute la famille. Le père va chercher du bois pour faire un bon feu de cheminée. La dernière page du livre montre toute la famille dans le salon, sur des matelas avec des sacs de couchage. Ils dorment tous ensemble autour de la maman et du nouveau bébé, pour célébrer sa venue au monde. J’adore ce magnifique livre.

welcome with love

Série #naissance à domicile : comment optimiser sa liberté de mouvement à la maison pendant le travail ? – épisode 6

Série #naissance à domicile : comment optimiser sa liberté de mouvement à la maison pendant le travail ? - épisode 6 Claire Samuel

Pouvoir aller et venir librement et adopter toutes les positions qui nous font du bien pendant les contractions est un grand luxe. Si ma fille est née à la maison, mon fils est né à l’hôpital, prématuré. Je me souviens de la sensation d’enfermement que j’ai ressentie lorsque tous ces fils étaient enroulés autour de mon ventre. Certaines femmes ont même une perfusion dans le bras. Souvent, on leur interdit de manger au cas où une césarienne serait nécessaire. Par contraste, l’accouchement à la maison permet une liberté qui bénéficie autant à la maman qu’au bébé. Ainsi, pendant le travail, j’ai marché dans le quartier. Nous étions un soir d’été et il faisait chaud. Lorsque les contractions se sont intensifiées, je suis restée active, mais à l’intérieur de la maison. A chaque contraction, je m’accroupissais en émettant un son grave pour apaiser mon corps. La dernière étape fût de m’installer dans l’eau, mais seulement une fois que l’accouchement était très proche, afin de ne pas arrêter les contractions. En effet, l’eau est tellement apaisante qu’elle risque de faire cesser le travail. Dans la piscine de naissance, j’ai pu encore bouger et bénéficier de la liberté de mouvement que seul l’accouchement à domicile offre. Finalement, j’étais dans la position accroupie lorsque ma fille est née.

Série #naissance à domicile : que faire si le père n’est pas impliqué ? – épisode 3

Série #naissance à domicile : que faire si le père n'est pas impliqué ? - épisode 3 Claire Samuel

Lorsque j’ai accouché, j’étais déjà dans une relation toxique avec un homme manipulateur et violent. Plus tard, il m’avoua même qu’il n’avait fait des enfants avec moi que pour m’empêcher de le quitter. Par conséquent, il n’a pas sauté de joie lorsque je lui ai annoncé que j’étais enceinte, il n’a pas du tout été impliqué durant la grossesse et totalement absent pendant l’accouchement. J’ai donné naissance à ma fille dans la cuisine et il a passé le temps de l’accouchement à l’autre bout de l’appartement dans le salon, devant l’écran de son ordinateur. Pourtant, la naissance de ma fille à la maison reste un moment très heureux.

En outre, j’ai lu plusieurs livres de l’obstétricien français Michel Odent, puisque j’ai eu la chance d’être née dans ses mains, dans les années 80. Il était à l’époque un précurseur de la naissance sans violence, respectueuse de la maman comme du bébé. Il est intéressant d’observer qu’il a changé d’avis en ce qui concerne la présence du père à l’accouchement. Ainsi, plus tard dans sa carrière, il a conclu que l’accouchement était un moment sacré qui était plus apprécié entre femmes uniquement. En effet, le corps de la femme pouvait alors conserver tout son attrait, même après la naissance. Je trouve cet argument particulièrement intéressant. Je suis convaincue de sa véracité, même si cela n’est qu’inconscient. Peut-être qu’il est préférable pour les pères d’éviter d’être témoin de la douleur de leur femme durant le travail. En effet, les hommes aimants feront tout leur possible pour éviter que leur femme souffre en cherchant toujours une solution pour apaiser toute peine qu’elle pourrait ressentir. Cela semble donc naturel de leur éviter d’être des témoins impuissants de la douleur inévitable de l’accouchement.

Qu’en pensez-vous ?

Comment être la meilleure #maman possible ? Réflexions après le week-end

Comment être la meilleure #maman possible ? Réflexions après le week-end - Claire Samuel

Je me suis laissée entraîner pendant le week-end par mon travail sur l’ordinateur, sans réaliser que les jeux vidéos sur le téléphone portable rendraient mes enfants nerveux et agités. A moi de prendre mes responsabilités désormais. Si je veux encourager la lecture, il m’appartient de donner l’exemple. Si je veux que nous fassions un jeu de société ensemble, à moi de m’organiser pour avoir moins de travail le week-end.