Série naissance à domicile : est il possible de donner naissance en quelques heures seulement ? – épisode 10

Série #naissance à domicile : est il possible de donner naissance en quelques heures seulement ? - épisode 10 Claire Samuel
Série #naissance à domicile : est il possible de donner naissance en quelques heures seulement ? - épisode 10 Claire Samuel

Je veux casser le mythe du premier bébé qui ne viendrait au monde qu’après de longues et douloureuses heures de travail, laissant la maman épuisée de fatigue. Je ne suis pas une exception. J’ai organisé mon accouchement à la maison, sans préjugé sur le temps qu’allait durer le travail. Quelle heureuse surprise de commencer à avoir d’intenses contractions à vingt-et-une heures pour accoucher d’une merveilleuse petite fille à une heure du matin ! J’attribue une grande partie de succès à la prise régulière de tisane très concentrée de feuilles de framboisier, ainsi qu’au fait d’avoir utilisé une piscine de naissance. Oui, mon amie, ma sœur, il est possible d’accoucher à la maison, en quelques heures, sans péridurale, sans souffrance atroce et sans épisiotomie.

Série naissance à domicile : puis-je accoucher à la maison pour mon premier bébé ? – épisode 2

Série #naissance à domicile : puis-je accoucher à la maison pour mon premier #bébé ? - épisode 2 - Claire Samuel
Série #naissance à domicile : puis-je accoucher à la maison pour mon premier #bébé ? - épisode 2 - Claire Samuel

Lorsque je me préparais à la naissance de mon premier bébé, aidée par une extraordinaire sage-femme indépendante, une de mes amies allait accoucher de son deuxième. Elle avait donné naissance à son premier bébé par césarienne. Durant sa seconde grossesse, elle avait décidé de se préparer du mieux possible pour un accouchement dans l’eau, à la maison. Elle était très motivée par la perspective de ne surtout pas accoucher à l’hôpital. Quelle heureuse surprise lorsqu’elle m’envoya un texto pour m’annoncer la venue au monde de son second fils, à l’eau et dans le confort de sa maison. Elle m’a confié après que donner naissance à domicile était comme un hôtel cinq étoiles comparé à un accouchement à l’hôpital.

Personnellement, j’ai accouché de mon premier bébé à la maison. J’avais lu des dizaines de récits similaires à l’expérience de mon amie. Je voulais éviter le traumatisme de l’hôpital. Déterminée à ne pas être allongée sur le dos les pattes en l’air pour ce moment sacré qu’est la naissance, j’ai lu beaucoup de livres pour améliorer ma connaissance sur l’accouchement en général, puis j’ai décidé de faire appel à une sage-femme indépendante. Tout au long de ma grossesse, elle effectuait des visites à domicile. Je n’ai jamais mis les pieds à l’hôpital. Le jour de l’accouchement, elle avait bien entendu le matériel nécessaire en cas d’urgence : de l’oxygène et les instruments pour réaliser une épisiotomie. En outre, en cas d’urgence, le temps nécessaire pour se rendre à l’hôpital est, selon mon humble avis, assez équivalent au temps nécessaire pour préparer le bloc opératoire requis pour une intervention chirurgicale. J’étais donc rassurée sur ce point. Finalement, mon admirable sage-femme n’a pas eu besoin d’utiliser aucun matériel, à part un instrument en forme de trompette pour écouter le rythme cardiaque de mon bébé pendant le travail. Donc oui, accoucher à la maison est possible pour un premier bébé. Cela est même souhaitable car le faire pour un deuxième est plus risqué et demande donc beaucoup plus de préparation.

En conclusion, je rends hommage à toutes les sages-femmes. Vous faites un travail exceptionnel. Merci.