Ce qu’être malade pendant 1 mois m’a appris

Ce qu’être malade pendant 1 mois m’a appris
Ce qu’être malade pendant 1 mois m’a appris

Que s’est-il passé ?

J’ai été malade pendant un mois entier. Or cela ne m’est jamais arrivé.

J’ai accouché deux fois sans péridurale et je prends des douches froides. Pourtant cette fois, je pleurais de douleur.

Ce que cette période difficile t’a appris ?

Etre malade pendant un mois m’a appris l’importance de prendre encore plus soin de moi en faisant des pauses.

Mais c’est évident !

Bien sûr faire des pauses est la fondation d’une vie équilibrée mais combien de femmes qui travaillent à leur compte et sont éventuellement maman en plus n’ont pas le temps de faire une pause ?

Concrètement, à quoi ressemble ta pause ?

Sincèrement mon amie ma soeur, je me force parfois à stopper mon travail et m’allonger en écoutant une méditation de 20 minutes. J’en ressors rafraîchie.

La leçon

Prends soin de toi. Ajoute une pause par jour dans ton calendrier et respecte ce moment dédié à toi.

Comment encourager nos enfants à avoir confiance en eux ou enseigner le respect de soi par l’exemple

27-fevrier-how-to-model-fr_scruberthumbnail_0

Je suis super déçue d’avoir perdu la majeure partie de cette vidéo sur l’apprentissage du respect à nos enfants. Je voulais partager deux idées avec toi mon amie ma soeur.

La première est de montrer l’exemple en affirmant régulièrement ce pour quoi nous sommes fières de nous. « Je suis fière de moi par ce que je n’avais pas envie de faire le ménage et j’ai commencé par ça. » « Je suis fière de moi car j’ai gardé patience lorsque vous vous êtes bagarrés« . Je suis fière de moi car… complète ! Voici la façon dont j’enseigne à mes enfants à se parler avec positivité et à être sincèrement régulièrement fiers d’eux. C’est le dialogue intérieur que nous avons avec nous même et que nous pouvons partager à voix haute pour donner l’exemple à nos enfants. Prendre un temps pour reconnaître ce que l’on a fait de bien est pour pour nous et super efficace sur les enfants !

La seconde idée est de ne jamais s’insulter, tu sais les petites phrases comme « Je suis trop nulle ! » ou « Qu’est-ce que je suis bête !« .

Mes enfants ont maintenant 10 et 13 ans et même s’ils ont des challenges à régler, je dois admettre qu’ils ont une dose de confiance en eux bien supérieure à celle que j’avais lorsque j’étais enfant. J’ai maintenant le recul qui me permet d’affirmer qu’ils sont deux être confiants en leurs capacités, certains d’avoir des qualités bien ancrées. Et des défauts aussi bien sûr, on est humain ici !