Retourner à la fac ? Si tu envisages de reprendre tes études ou réponse à Nana

Retourner à la fac ? Si tu envisages de reprendre tes études ou réponse à Nana

Retourner à la fac après 30 ans, après un bébé, après une première carrière ? Nana m’écrit : « La vidéo qui m’a fait découvrir ta chaîne est celle où tu parles de reprise d’études… j’ai 32 ans et j’envisage sérieusement reprendre les banc de la fac… le déclic est la naissance de mon fils l’année dernière et je me suis rendue compte que mon métier ne me convenait/satisfaisait plus…« .

Ta décision de reprendre tes études démontre ton courage et le fait que tu ne te contentes pas de la médiocrité.

Et si tu envisageais les années requises pour obtenir un nouveau diplôme comme une période de transition ? Oui tu devras peut-être abandonner toute idée de vie sociale et faire garder ton fils régulièrement mais cela n’est que provisoire. Je sais à quel point cela est difficile mais si tu pouvais faire tes meilleurs efforts pour prendre soin de toi du mieux possible pendant ce marathon, cela te permettrait d’atteindre le but sans t’écrouler comme je l’ai fait.

Enfin reprendre ses études est parfois une épreuve quand on doit faire face au jugement des autres, quand on est la seule a être maman dans sa classe ou quand on reçoit de drôles de réflexions. Lorsque je me suis inscrite à l’école des avocats, l’étudiant qui prenait les dossiers administratifs m’a regardée comme une extraterrestre en me posant plein de questions sur le pourquoi du comment et en Master 2 j’étais la seule à ne pas avoir 23 ans en vivant chez mes parents ! Et si cette épreuve nous servait à faire fi du regard des autres ?

L’important c’est toi et ton diplôme. Et puis je te confie que vivre ce genre d’expériences (quand tu es l’extraterrestre de service) rend très très forte !

Alors, quel formation souhaites-tu suivre pour reprendre tes études mon amie ma soeur ? Partage et motivons-nous les unes les autres !

Je reprends mes études et je suis découragée

"Je reprends mes études et je suis découragée" #aide #motivation Claire Samuel

"Je reprends mes études et je suis découragée" #aide #motivation Claire Samuel

Chère L., je te remercie de m’avoir envoyé ta question. Tu as 25 ans et tu reprends tes études. Tu te sens fatiguée, découragée et ton ex se trouve encore dans un recoin de ton esprit. J’ai trois merveilleuses et efficaces astuces pour toi. En effet, moi aussi j’ai repris mes études. J’avais 33 ans. Moi aussi, j’ai longtemps eu un ex dans la tête. Réussir sa reprise d’études est possible et cela participe au bonheur, à l’indépendance financière et à la liberté.

Comment reprendre ses études à 30 ans ? Mes trois astuces pour les mamans solos qui retournent à l’université

etudes

Cette vidéo détaille mes trois conseils pour reprendre ses études à 30 ans. Bien sûr que cela est possible, mon amie, ma sœur. J’ai repris ma licence de droit à 33 ans et j’ai eu mon diplôme d’avocat à presque 37 ans.

Si j’avais attendu cinq minutes de plus ou persévérance

Si j'avais attendu cinq minutes de plus #persévérance - Claire Samuel
Si j'avais attendu cinq minutes de plus #persévérance - Claire Samuel

Sur cette photo, je suis en train d’écrire des lettres de candidatures pour plusieurs Master 2 de droit des affaires, à trente-cinq ans. Ainsi, j’ai repris mes études de droit, afin de terminer ce que j’avais commencé plus de dix ans auparavant.

En effet, à vingt ans, j’ai abandonné mes études en deuxième année de droit, presque sur un coup de tête. Plus précisément, accablée par une impression d’être nulle et par une confiance en moi inexistante, j’ai tout quitté pour devenir assistante.

Mon amie, ma sœur, parfois attendre cinq minutes de plus peut modifier la trajectoire de notre vie. Le prix à payer ? Supporter l’inconfort. Il est temporaire, tandis que la persévérance est d’or.

Pourquoi ai-je décidé de faire un grand saut dans l’inconnu (deux fois) ?

Faire le grand saut dans l'inconnu
Faire le grand saut dans l'inconnu

C’est cet épicier installé sur une petite île du Cap Vert perdue au milieu de l’immensité de l’océan atlantique, qui a laissé sa Belgique pour le beau temps. C’est cet anglais qui donne des cours de pêche au soleil après avoir vécu dans une des villes les plus industrielles d’Angleterre. C’est cet homme venu du Danemark qui se marie au Cap Vert et fonde un spa « petits poissons » (les poissons qui mangent les peaux mortes des pieds vous connaissez ?). Et c’est moi, enfin, qui démissionne d’un beau cabinet d’avocats pour te servir, mon amie, ma sœur. Après tout, ceci est mon deuxième saut dans l’inconnu. Le premier fût de démissionner d’un emploi triste et sans saveur, mais confortable et sûr, pour étudier nuit et jour pendant quatre ans, terminer mes études débutées il y a dix ans et devenir avocat.

Réaliser le grand saut dans l’inconnu, avec intelligence et préparation, apporte de très belles choses, au premier rang desquelles la confiance en soi.